croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Reste à charge zéro : Thierry Beaudet appelle à une mobilisation « de l’ensemble des acteurs »

Dans un entretien à l'hebdomadaire Espace social européen, le président de la Mutualité Française détaille la position mutualiste sur le reste à charge zéro dans les secteurs de l'optique, du dentaire et de l'audioprothèse.

Interrogé dans l'hebdomadaire Espace social européen daté du 9 février (pages 6 et 7), le président de la Mutualité Française considère qu'un meilleur remboursement des lunettes et des prothèses dentaires et auditives ne permettrait pas d'atteindre le reste à charge zéro "sans action sur les tarifs de ces dispositifs médicaux". Comme le souligne Thierry Beaudet, "la concurrence n'est pas toujours facteur de baisse des prix". En témoignent les données issues de Place de la santé-L'Observatoire, qui montrent, dans le domaine de l'optique, que "les départements où le tarif des lunettes est plus élevé sont souvent aussi ceux où le nombre d'opticiens est plus important", indique-t-il.

"Cette question du reste à charge doit mobiliser l'ensemble des acteurs y compris l'Etat, qui dispose d'un certain nombre de leviers, notamment sur le plan fiscal", estime Thierry Beaudet. "Nous sommes prêts à prendre notre part dans la réflexion, si elle n'est pas focalisée uniquement sur la question d'un meilleur remboursement", précise-t-il.

Comment les mutuelles pourront-elles conserver leurs propres initiatives, notamment dans le cadre de leurs réseaux ? interroge Espace social européen. "Les réseaux conservent (…) toute leur pertinence, avec la possibilité de négocier des restes à charge (Rac) maîtrisés", répond le président de la Mutualité Française. "Nous souhaitons que les pouvoirs publics fassent confiance aux acteurs, demande-t-il. Les professionnels de santé et nous, financeurs sommes à même de définir les soins nécessaires et de qualité, et d'essayer de s'accorder sur le juste prix."

"Mais nous sommes aussi attachés à la liberté qui est au cœur de notre système de santé, affirme Thierry Beaudet. Nous avons donc cherché un point d'équilibre entre un panier de soins proposé par tous au nom de l'égalité et le maintien, au-delà, d'un espace de liberté, facteur d'innovation et de progrès."

Comment se prépare le congrès de la FNMF en juin prochain ? "Dans le cadre de la thématique de ce congrès : "Protection sociale : la mutation. Les mutuelles proposent et agissent", le président de la Mutualité indique que trois sujets feront l'objet de débats : "l'accès aux soins avec la question du Rac zéro dans une dimension territoriale"; "la complémentaire santé demain, comme élément de sécurisation des parcours, sujet abordé avec l'ensemble des partenaires sociaux". Enfin, le troisième axe portera sur "les enjeux de la transition démographique", notamment la question de l'autonomie.

A lire aussi dans la presse

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)