croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Présidentielle 2017 : quel profil à Matignon ?

Le nouveau président de République, Emmanuel Macron, a arrêté son choix pour le poste de Premier ministre. Mais il ne dira rien avant la passation de pouvoir fixée au 14 mai. Plusieurs noms circulent.

Qui sera le nouveau Premier ministre ? "Seule certitude, le futur locataire de Matignon aura un profil politique. Comprendre une expérience parlementaire pour garantir au président une majorité stable à l'Assemblée, dans un paysage en pleine recomposition", explique Le Parisien.

Sera-t-il issu d'En marche ! Penchera-t-il à gauche, à droite ? Du chef de gouvernement de Macron dépendra en grande partie la recomposition politique. Et donc le résultat des législatives, estime Libération.

Deux options s’offrent au nouveau président, selon Libération. La première est tactique : choisir son Premier ministre dans les rangs de la droite et du centre. L’eurodéputée centriste Sylvie Goulard ou le député-maire LR du Havre, Edouard Philippe, pourraient alors correspondre au profil recherché. Ce signal permettrait de décomplexer ceux qui, comme le député LR Bruno Le Maire, en font une condition sine qua non pour participer à son gouvernement ou travailler à ses côtés au Parlement.

Deuxième option : nommer un Premier ministre issu d'En marche ! "Dans cette compétition, Richard Ferrand semble bien placé, estime Le Parisien. A 54 ans, le député socialiste du Finistère, ancien dirigeant des mutuelles de Bretagne, fait partie du tout premier cercle, dirige le mouvement et gage de loyauté, a rendu sa carte au PS !" "Ce que refuse de faire Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense et président de la région Bretagne, précise Le Parisien, qui ajoute : "Impossible dans ces conditions d'incarner la campagne des candidats d'En Marche aux législatives."

Constituer un gouvernement, l'exercice peut sembler simple a priori, mais il se révèle toujours d'une complexité extrême, note Le Figaro. A fortiori dans le cas du nouveau président qui s'est fixé des contraintes supplémentaires, comme la taille de son exécutif (pas plus de quinze ministres), et une parité parfaite, huit hommes et huit femmes, Premier ministre inclus. Avec ce premier gouvernement, Emmanuel Macron veut montrer le renouvellement. Mais, il risque de faire des déçus parmi ses fidèles, souligne Le Figaro.

Pour Matignon, le quotidien confirme le nom de l'eurodéputée centriste, Sylvie Goulard, et y ajoute deux prétendants possibles : Xavier Bertrand (LR),  président de la région Hauts-de-France, et Bertrand Delanoë (PS), ancien maire de Paris.

"Xavier Bertrand offrirait l'un des profils les plus complets pour Matignon, souligne Le Figaro. Député-maire, ex-ministre, il a en commun avec Emmanuel Macron d'avoir affronté Marine Le Pen."

"Les trois [Bertrand, Goulard et Delanoë] ont des qualités très différentes et ils ont tous trois vocation, je l'espère, à accompagner dans les prochaines années ce que je compte faire si je suis élu", avait confié Emmanuel Macron, jeudi, à la chaîne CNews. A quels postes seraient-ils nommés ? Le candidat n'avait pas souhaité répondre. Le Figaro évoque également le nom de l'ancien ministre Jean-Louis Borloo, qui s'est rallié à En marche entre les deux tours de la présidentielle.

A lire aussi dans la presse

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)