croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Levothyrox, le retour

Suite à des milliers de plaintes concernant les effets indésirables de la nouvelle formule du traitement pour la thyroïde Levothyrox, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) autorise un retour sur le marché de l'ancienne version de ce médicament. Elle est disponible dès ce lundi 2 octobre 2017 sous le nom d'Euthyrox.

Le Levothyrox "ancienne formule" fait son retour dans les pharmacies ce lundi 2 octobre 2017. Les patients soignés des troubles de la thyroïde devraient se sentir soulagés, la toute récente formule mise sur le marché étant suspectée d'être à l'origine de multiples effets secondaires.

En effet, rapporte LCI, 9.000 personnes, sur les 3 millions concernées par ce traitement, ont signalé des problèmes auprès de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). A savoir des crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux…

L'ancienne formule du Levothyrox, que les patients trouveront dans les officines à compter d'aujourd'hui sous le nom d'Euthyrox, est également fabriquée par le laboratoire Merck, précise Le Parisien. Elle sera disponible "pour une durée et des quantités limitées", ajoute le quotidien.

Près de 130.000 boîtes seront disponibles dans l'immédiat. Toutefois, indique l'ANSM, il n'y aura pas de dérogation possible sans avis médical : "Une prescription de Levothyrox ne devra en aucun cas être substituée par Euthyrox." Autrement dit, "les ordonnances devront mentionner spécifiquement la spécialité Euthyrox" pour se procurer la nouvelle "ancienne formule".

De la part des autorités de santé, commente Que choisir, le retour temporaire de l'ancienne formule est bien le signe d'un "manque de préparation et d'information nécessaires pour gérer le changement de formule". Néanmoins, les patients qui n'ont pas été indisposés par la nouvelle version du médicament pourront continuer à prendre le Levothyrox actuel. Pourtant, soulignent Les Echos, "beaucoup de professionnels craignent un retour massif vers l'ancien Levothyrox, y compris des patients bien adaptés au nouveau".

Cet aller-retour soulève quelques questions, notamment celle de l'accompagnement, à terme, des patients revenus à l'Euthyrox quand celui-ci ne sera plus commercialisé. Côté ANSM, on se veut rassurant. Pour la mi-octobre, prévient-on, un autre médicament pour la thyroïde devrait être commercialisé par le laboratoire Sanofi sous l'appellation L-Thyroxin Henning. L'offre s'élargirait donc pour les patients qui n'ont pu s'accoutumer à la nouvelle formule du Levothyrox.

De plus, les laboratoires de génériques pourraient aussi remettre sur le marché leur version de lévothyroxine. Cependant, le risque d'effets indésirables ne sera pas exclu car il est "essentiellement lié aux variations de doses de lévothyroxine dans le corps", observe Que choisir. En d'autres termes, "tout changement de formule ou de marque restera une opération délicate".

A lire aussi dans la presse

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)