croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Gare à l’automédication !

Vous toussez ? En l'absence de fièvre ou de difficultés respiratoires, inutile d'aller chez le médecin, ni de courir à la pharmacie acheter un sirop ou des pastilles contre la toux. Une minorité de ces produits se révèle efficace et surtout sans risque, selon une étude sur les médicaments sans ordonnance, publiée hier dans un numéro hors-série du magazine 60 millions de consommateurs.

Sur les soixante et un médicaments les plus vendus "passés au crible", sous le contrôle du Pr Jean-Paul Giroud, pharmacologue clinicien, et d'Hélène Berthelot, pharmacienne, seuls treize d'entre eux (du Vicks VapoRub® aux cachets Maalox® pour l'estomac) sont jugés efficaces et inoffensifs, rapporte Le Parisien/Aujourd'hui (page 14).

Sur les soixante et un médicaments les plus vendus passés au crible, seuls treize d'entre eux sont jugés efficaces et inoffensifs.

En revanche, selon le magazine, "vingt-huit [traitements] sont tout simplement à proscrire, le rapport bénéfice/risque étant défavorable en automédication. Vingt médicaments sont classés "faute de mieux" : leur efficacité est faible ou non prouvée, mais ils n'ont pas, peu ou très rarement d'effets indésirables", rapporte le site Internet des Echos.

Les médicaments à éviter, selon 60 Millions de consommateurs, "comportent trop de contre-indications et des effets indésirables disproportionnés pour soigner des maux passagers, sans compter que certains contiennent des substances inefficaces".

La part de marché de l'automédication en France se limite à 15,4% en volume, contre 32,3% en moyenne en Europe, rappelle le site Internet de Sciences et Avenir. Mais les industriels du médicament estiment que cette pratique a sa place pour traiter des pathologies mineures, dont la prise en charge financière n'est plus considérée comme prioritaire. Pourtant, elle est jugée à risque par de nombreux professionnels de santé en raison d'éventuels effets secondaires, d'infections médicamenteuses ou encore du non-respect de la durée des traitements.

A lire aussi – Soins palliatifs : nouveau plan

La ministre de la Santé a détaillé hier un plan national pour développer les soins palliatifs, à la Fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon à Paris, qui dispose d'un des plus importants services d'hospitalisation à domicile (HAD) de France, souligne le quotidien La Croix (page 5). Le chantier est vaste, comme l'a reconnu Marisol Touraine : "Près de 225.000 personnes décèdent chaque année en France dans des conditions requérant des soins palliatifs, mais toutes n'y ont pas accès avant leur mort." On estime que seuls 20% dont l'état le requiert en bénéficient. "Ces inégalités face à la mort sont inacceptables et insupportables. Etre privé de cet accompagnement ultime, c'est la plus grande injustice qui soit », déclare la ministre dans Le Monde (page 12).

Le plan est doté d'une enveloppe de 190 millions d'euros sur trois ans (2016-2018), dont 40 millions sont intégrés dans le budget 2016 de la Sécu. "Chaque région devra disposer d'au moins un lit de soins palliatifs pour 100.000 habitants d'ici à 2018", a assuré Marisol Touraine, ajoutant que six nouvelles unités de soins palliatifs verraient le jour l'an prochain (La Croix). Elle a demandé à chaque agence régionale de santé de mettre en place "un schéma de repérage précoce des patients" concernés.

Pour encourager la prise en charge à domicile, la ministre a annoncé la création en 2016 d'"au moins trente nouvelles équipes mobiles" de soins palliatifs dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes (Ehpad) pour éviter "les hospitalisations inutiles ». Enfin, la ministre annonce, dans Le Monde, "la mise en place d'une filière universitaire" spécifique.

En bref

Social

– "Le taux de chômage au plus haut en France depuis 1997." Le mouvement de baisse s'est amorcé quasiment partout ailleurs en Europe, selon Le Figaro-économie page 22.

– "La France reste championne des prélèvements obligatoires." Selon l'OCDE, la pression fiscale s'est reporté des entreprises vers les ménages depuis le début de la crise. Les Echos page 8.

– "Un projet de loi pour protéger les lanceurs d'alerte." Le texte, rédigé par les ONG Transparency International et Anticor, propose la création d'une Agence nationale de l'alerte indépendante. Les Echos page 30.

– "Perce-Neige, l'héritage de Lino Ventura." Il y a cinquante ans, l'acteur lançait un appel à la télévision pour mobiliser la société contre le handicap mental. Six mois plus tard, il fondait l'association Perce-Neige pour défendre les personnes autistes. La Croix page 7.

Santé

– "Le Téléthon à l'ère industrielle." L'association en charge de la collecte organisée ce week-end, va être à la tête du grand centre européen sur les thérapies géniques. Libération pages 16 et 17, Le Parisien/Aujourd'hui page 14 et La Croix page 24.

– "La révolte d'un diabétique contre le mépris de sa maladie." Le musicien Bertrand Burgalat livre un récit qui est aussi le procès de la société indifférente au diabète, une des maladies du siècle. Les Echos page 12.

– "Rappel de comprimés contre l'allergie." Le laboratoire Stallergenes a annoncé hier qu'il suspendait la production et la distribution de l'Oralair®. Le Parisien/Aujourd'hui page 12.

– "Bientôt un traitement pour la maladie de Crohn." Les chercheurs viennent de comprendre comment la bactérie parvient à traverser la barrière intestinale. Une découverte qui redonne espoir à 100.000 malades en France. Le magazine du Parisien/Aujourd'hui pages 100 et 101.

– "Le paquet qui enflamme les troupes." Malgré une intense campagne de lobbying des cigarettiers et des buralistes, la ministre de la Santé a réussi à faire voter l'arrivée du paquet de cigarettes neutre. Récit d'un bras de fer. L'Express n° 2665, pages 80 à 86.

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)