croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Code du Travail : vers un report du projet de loi ?

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a appelé hier le gouvernement à "reporter" la réforme du droit du travail, portée par la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Le syndicaliste dénonce un projet faisant la part belle à "la flexibilité" et aux "décisions unilatérales de l'employeur", au détriment des salariés. Le projet de loi doit être présenté en Conseil des ministres le 9 mars.

"Il faut que le gouvernement accepte de repartir à la discussion avec les organisations syndicales et patronales, en tête sans doute, mais aussi de façon multilatérale avec tous les acteurs pour qu'on revienne à un équilibre", a-t-il demandé sur France 5. "On n'est pas à quinze jours ou trois semaines près", estime-t-il. "Si ce texte devait rester en l'état, la CFDT se mobiliserait contre un certain nombre de ses mesures", a prévenu Laurent Berger, cité dans Le Parisien/Aujourd'hui (page 8).

Une intersyndicale s'est constituée la semaine dernière contre ce texte de loi. De nouvelles réunions sont prévues jeudi. "Le Code du travail, une nouvelle passion française", ironise Libération (page 6), qui souligne que le Code du travail "est depuis deux semaines l'objet de débats enfiévrés, entre promoteurs et adversaires de la réforme du gouvernement. (…) Chacun dissèque le droit du travail et ses multiples subtilités." En outre, la pétition en ligne "Loi travail : non merci !" a atteint un record en franchissant, dimanche soir, la barre des 750.000 signatures.

Face au mouvement de contestation qui prend de l'ampleur, "l'exécutif pourrait reporter la présentation du projet de loi en Conseil des ministres", croient savoir Les Echos (page 4). Premier à être monté au front, "le soldat Macron" a assuré que le gouvernement était "à l'écoute" des syndicats et d'une partie de la majorité, opposés au projet de réforme du droit du travail. Ce texte n'est pas "intangible", a-t-il assuré dans un long entretien au Journal du dimanche (pages 2 et 3).

"On ne peut pas déclarer l'état d'urgence économique et social, et ne rien faire sur le marché du travail, plaide le ministre de l'Economie. Mais si l'on n'explique pas les déficiences du système actuel et ce vers quoi on veut aller, alors on ne peut créer ni consensus, ni progrès."

Le texte est-il négociable ? "Nous sommes à un moment du quinquennat où on ne peut pas tout brutaliser, car ce serait prendre le risque de refermer les débats pour longtemps, sans avoir régler les problèmes, estime Emmanuel Macron. C'est ce qui s'est passé il y a dix ans avec le CPE. La France a malheureusement l'habitude de projets lancés sur des enjeux réels, mais qui, mal emmanchés, finissent dans la crispation et l'omerta politique." "Cette loi est cohérente. Elle parle au pays aujourd'hui", assure le ministre.

 

A lire aussi dans la presse - Zika : premier cas de transmission par voie sexuelle en France

La ministre de la Santé l'a confirmé hier : un cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle a été constaté en France. Une femme, qui n'était pas enceinte, "a été contaminée par son compagnon, qui revenait du Brésil", mais elle "n'a pas été hospitalisée et se porte bien", a précisé Marisol Touraine, citée dans Le Journal du dimanche (page 19). Des cas exceptionnels de transmission sexuelle du virus ont déjà été rapportés au Texas, au début du mois.

Face à une possible transmission par voie sexuelle, la ministre de la Santé recommande, depuis une semaine, l'usage du préservatif aux personnes exposées. A l'issue d'un déplacement de cinq jours aux Antilles et en Guyane française, Marisol Touraine a dénombré "plus de mille cas suspects" de Zika sur ce territoire, dont treize cas chez des femmes enceintes. "On se demande si Zika n'entraîne pas de fausses couches", a-t-elle indiqué.

 

En bref

Social

  • "Vieillissement : l'allocation personnalisée d'autonomie revalorisée." Le décret d'application portant sur la revalorisation de l'Apa, mesure phare de la loi d'adaptation de la société au vieillissement, a été publié dimanche au Journal officiel. Les Echos page 2.
  • "Le wi-fi raccourcit enfin les journées d'hôpital." Le temps s'égrène moins lentement pour les patients du CHU de Montpellier (Hérault) depuis qu'ils peuvent bénéficier du wi-fi. La connexion est gratuite pour les enfants et ne coûte que 3 euros par mois pour les adultes. Le Parisien/Aujourd'hui de samedi page 12.
  • "Les hôpitaux français victimes de chantage informatique." Les établissements hospitaliers sont des cibles faciles pour les pirates du "Dark Web". Le Monde Economie & entreprise de samedi page 8.

Santé

  • "Comment faire face aux besoins en greffes d'organes." Pour affronter une demande toujours plus forte, de nouvelles possibilités de dons émergent. Le Figaro-santé page 9.
  • "Douleurs chroniques rebelles : de meilleures prises en charge." Malgré l'apport indéniable de certaines techniques, la complexité de ces souffrances reste un obstacle à leur disparition. Le Figaro-santé page 10.
  • "Cancer colorectal : seulement 30% des Français se font dépister." A l'occasion du Jour du côlon, le 1er mars, les gastro-entérologues vont sensibiliser la population à l'importance du dépistage du cancer colorectal. Le Figaro-santé page 11.

Economie

  • "Les quatre parades d'Afflelou contre la crise." Face au risque de baisse du marché de l'optique en France, le groupe Alain Afflelou passe la vitesse supérieure à l'international. Les Echos Business page 6.
  • "Allianz France connecte la conduite auto." La filiale française de l'assureur allemand mise sur la conduite connectée, pour récompenser les conducteurs prudents. Les Echos Business page 6.
John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)