croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Rencontre avec Marisol Touraine : premières concertations

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a reçu hier une délégation de la Mutualité Française conduite par son président Etienne Caniard. Cette rencontre a permis "d'échanger sur les objectifs à atteindre. La priorité, c'est l'accès aux soins", a indiqué Etienne Caniard au quotidien Les Echos (page 3).

Parmi les thèmes évoqués figurent d'abord les dépassements d'honoraires, véritables obstacles aux soins dans certaines régions et pour certaines spécialités. Un plafonnement de ces dépassements, qui atteignent 2,5 milliards d'euros par an, pourrait prochainement être instauré, conformément aux intentions de François Hollande lors de la campagne présidentielle.

La négociation devrait démarrer "après les élections législatives", souligne le président de la Mutualité Française. Mais les modalités d'un tel dispositif ne sont pas encore précisées. Une chose est sûre cependant : si aucun accord n'est conclu d'ici la fin de l'été, des mesures seront prises dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) votée à l'automne. Pour Etienne Caniard, il semble difficile de "tout régler en si peu de temps", car certains sujets doivent être abordés en plusieurs étapes. Pour autant, reconnaît-il, "il faut tracer des perspectives dès maintenant".

Autre thème abordé : la taxe sur les contrats solidaires et responsables passée de 0% à 7% sous le gouvernement précédent. La gauche n'a pas l'intention de la supprimer, indique le quotidien, "mais François Hollande s'est engagé à la moduler". En effet, indique Etienne Caniard, Marisol Touraine serait prête "à envisager une atténuation de la taxe, en contrepartie d'engagements de notre part sur le contenu des contrats responsables", comme annoncé lors de la campagne électorale.

Le programme de la Conférence sociale
En vue de la Conférence sociale qui doit se tenir au mois de juillet, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, reçoit cet après-midi les partenaires sociaux, an­nonce Le Parisien/Aujour­d'hui (page 5).

Cette rencontre préparatoire doit notamment permettre de définir le calendrier ainsi que les thèmes et les périmètres de la négociation. Parmi les grands chantiers promis par François Hollande, indiquent Les Echos (page 4), on compte une réforme "globale" des retraites. Même si un décret sera présenté demain en Conseil des ministres en faveur du retour de la retraite à 60 ans pour les salariés ayant commencé à travailler tôt, le gouvernement vise une réforme de plus grande envergure dont la négociation pourrait débuter avant la fin de l'année.

Le financement de la protection sociale sera également au menu des négociations, en particulier avec l'abrogation de la hausse de la TVA mise en place par le précédent gouvernement pour financer la baisse des charges sociales.

Autres sujets : la revalorisation du point d'indice des fonctionnaires et de l'ensemble des salaires, "particulièrement dans les branches où le minimum est inférieur au Smic", a souligné le ministre du Travail. Michel Sapin a, par ailleurs, indiqué que le gouvernement voulait "agir vite sur les licenciements boursiers" et revivifier l'industrie.
Frédéric Lavignette