croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Chômage : triste record

"Trois millions deux cent mille chômeurs en France, si­nistre record", titre Libération à sa "une". "Plus de 5 millions de chômeurs en France : le triste de record de 1997 est battu", renchérit la "une" de L'Hu­manité. "La France n'a jamais compté autant de chômeurs", titre Le Figaro en "une", pour qui la politique de l'emploi du gouvernement "tarde à produire ses effets". Plus largement, Les Echos évoquent "L'Europe submergée par le chômage" et relèvent en page 7 que "l'Espagne compte plus de 6 millions de chômeurs", soit un taux de 27,16 % !

En France, soulignent Les Echos (page 2), le nombre de demandeurs d'emploi sans activité, en métropole, a atteint 3,224 millions fin mars, fran­chissant la barre de 1997 (3,195 millions), Les régions Franche-Comté et Cham­pagne-Ardennes sont les plus frappées (+15,7% et + 15,3% sur un an en catégorie A). Les plus épargnées sont l'Aquitaine et Paca (+ 9,3% et +9,8%), ainsi que les départements d'outre-mer.

Depuis Pékin, le président de la Ré­publique a affirmé hier que sa visite en Chine servait aussi la bataille pour l'emploi dans l'Hexagone. "Ce que je veux, c'est que les Français puissent se rassembler sur cette seule cause natio­nale : la lutte contre le chômage. C'est le seul rassemblement qui convienne", a-t-il souligné, rapporte L'Humanité (page 6).

Du côté des syndicats, l'heure est au pessimisme. La CGT est très sévère : "Les emplois d'avenir peinent à exister dans le secteur non marchand, les aides aux entreprises concluant des contrats de génération n'ont pour effet que l'aubaine d'une main-d'œuvre à bon marché, et le chômage des femmes et des seniors demeure très inquiétant", rapporte Libération (page 17). Pour la CFDT, "la situation est extrêmement préoccupante et angoissante". Enfin, FO demande que la question du chômage soit inscrite au menu de la Conférence sociale des 20 et 21 juin prochains, notent Les Echos (page 2).

Pour sa part, Le Monde (pages 2 et 3) souligne "les limites de la politique de Hollande". "Ses promesses de campagne sont désormais toutes en application ou en passe de l'être, mais elles n'ont pas encore atteint leur rythme de croisière. Les emplois d'avenir […] peinent à démarrer", relève ce quotidien. Pour Le Monde, "la hausse du chô­mage repose, en réalité, quasi uniquement sur les précaires et les jeunes, qui ne parviennent pas à s'insérer dans l'emploi".

Alcoolisme : un appel pour le baclofène
Dans un appel lancé hier, une trentaine de personnalités du monde médical dénoncent "l'atermoiement" des pouvoirs publics dans la mise à disposition du baclofène, un médicament testé actuellement pour traiter l'alcoolo-dépendance. "L'Agence nationale de sécurité du médicament doit donner une recommandation temporaire d'utilisation du baclo­fène dans les plus brefs délais en attendant l'autorisation de mise sur le marché. Il faut mettre un terme aussi rapidement que possible à ce retard aux conséquences graves pour les malades qui seraient sensibles au baclofène."

Les signataires de l'appel relèvent qu'une centaine de personnes meurent prématurément chaque jour en France à cause de l'alcool. "Un fléau social de grande ampleur, qui touche non seulement les patients alcoolo-dépendants mais également leur entourage", rappellent-ils. Plusieurs signataires sont membres des Académies de médecine ou de pharmacie. Figurent également dans cette liste, l'ancien président du Comité national d'éthique, Didier Sicard, le Pr Bernard Debré, député UMP de Paris, et Bernard Granger, professeur de psychiatrie à l'université René Descartes (Paris), note Le Figaro (page 10).

John Sutton