croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Santé : les seniors connectés

Les seniors sont les premiers concernés par les questions de santé et ils ont parfaitement intégré le concept d'objets connectés, selon un sondage Médisite réalisé à l'occasion du Salon des seniors, qui s'ouvre ce matin à Paris. D'après cette enquête, près d'un tiers des plus de 50 ans a déjà utilisé des objets connectés. Et 60% d'entre eux attendent de ces nouveaux outils qu'ils les aident à prévenir un accident de santé.

Les deux objets qui suscitent le plus l'intérêt des seniors sont les montres mesurant le rythme cardiaque et les tensiomètres. Outre les outils de téléassistance, certains objets facilitent particulièrement le maintien à domicile, comme le pilulier électronique ou les caméras qui détectent les chutes et alertent les proches. Citons également ces tapis connectés donnant des indications sur l'état de santé des malades de Parkinson, d'après leur vitesse de marche.

Cependant, "la fiabilité de ces outils est variable", souligne le Dr Jean-François Thébault, cardiologue et membre du collège de la Haute Autorité de santé (HAS). "Les bracelets cardiaques sont surtout fiables pour une personne au repos, mais en cas d'effort, ils peuvent donner 50% d'erreurs, constate-t-il. Il vaut mieux préférer un appareil à placer au niveau de la poitrine".

Autrefois réticents à investir dans les nouvelles technologies, les seniors ont, semble-t-il 'il, eu le déclic, comme l'explique le Pr Alain Franco, spécialiste des gérontechnologies : "Avec le smartphone, elles disposent d'un outil qui rend facile l'accès à ces applications numériques". "Pour beaucoup de gens qui vivent seuls, poursuit-il, les objets connectés peuvent favoriser le maintien à domicile, mais aussi les échanges avec le monde extérieur".

A lire aussi dans la presse

Santé

Social

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)