croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Salle de presse

Alexandre Tortel

T : 01 40 43 33 42

alexandre.tortel@mutualite.fr

Le Conseil d’administration de la Mutualité Française organise sa gouvernance

Élu à la présidence du CESE, Thierry Beaudet restera président de la Mutualité Française jusqu’à la prochaine Assemblée générale le 5 octobre prochain.

Le Conseil d’administration de la Mutualité Française s’est réuni le 20 mai afin d’organiser sa gouvernance jusqu’à l’élection d’un nouveau président lors de l’Assemblée générale du 5 octobre 2021. Jusqu’à cette date, Thierry Beaudet restera président et Daniel Havis, vice-président délégué de la Mutualité Française, le suppléera dans toutes ses fonctions de décision et de représentation du mouvement mutualiste. Daniel Havis a présidé la Matmut pendant 26 ans, jusqu’en 2020. Il est actuellement Président de la Mutuelle Ociane Matmut, du conseil de surveillance d’IMA (Inter Mutuelles Assistance), et de la Fondation de l’avenir.

Par ailleurs, à la suite de l’annonce du départ d’Albert Lautman le 30 juin prochain, le Conseil d’administration a, sur proposition de Thierry Beaudet, nommé Séverine Salgado comme directrice générale de la Mutualité Française à compter du 1er juillet prochain. C’est la 1ère fois qu’une femme occupera ce poste. Séverine Salgado, 46 ans, est directrice déléguée de la santé depuis son arrivée à la Mutualité Française en 2017.

Ancienne élève de l’ENA, Séverine Salgado a été auparavant cheffe du bureau des relations avec les professions de santé au ministère de la santé, rapporteure à la Cour des Comptes puis cheffe de la division des affaires communautaires et internationales à la direction de la Sécurité sociale.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF

À propos de la Mutualité Française

Présidée par Thierry Beaudet, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles en France. Elle représente 518 mutuelles dans toute leur diversité : des complémentaires santé qui remboursent les dépenses des patients, mais aussi des établissements hospitaliers, des services dédiés à la petite enfance et des crèches, des centres dentaires, des centres spécialisés en audition et optique, des structures et services tournés vers les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées.

Les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Avec leurs 2 800 services de soins et d’accompagnement, elles jouent un rôle majeur pour l’accès aux soins, dans les territoires, à un tarif maîtrisé. Elles sont aussi le 1er acteur privé de prévention santé avec plus de 8 000 actions déployées chaque année dans toutes les régions.

Plus d’un Français sur deux est protégé par une mutuelle, soit 35 millions de personnes.

Les mutuelles sont des sociétés de personnes à but non lucratif : elles ne versent pas de dividendes et l’intégralité de leurs bénéfices est investie en faveur de leurs adhérents. Régies par le code de la Mutualité, elles ne pratiquent pas la sélection des risques.

Présidées par des militants mutualistes élus, les mutuelles représentent également un mouvement social et démocratique, engagé en faveur de l’accès aux soins du plus grand nombre.