Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

La Mutualité française et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé signent un accord de partenariat

Partageant la même volonté de développer la prévention et l’éducation pour la santé et de contribuer à réduire les inégalités de santé, la Mutualité française et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) ont signé le 9 juin à Paris un accord de partenariat.

Cet accord cadre a pour objectif la mise en œuvre d’actions destinées à développer l’éducation pour la santé, l’éducation du patient et l’accès à la prévention. Il vise également à réduire les inégalités de santé, notamment dans le domaine de l’accès à la prévention.

La Mutualité française et l’Inpes ont d’ores et déjà retenu plusieurs domaines de collaboration qui mèneront à des actions de coopération, notamment :
- L’élaboration d’une réflexion commune sur la réduction des inégalités de santé, qui constitue un thème transversal aux programmes menés par l’Inpes.
-Le partage d’information et le développement des collaborations d’intérêts communs comme la participation à des conférences débats.
-La coopération en matière d’édition et de diffusion par l’intermédiaire d’une participation commune au comité de rédaction de la revue "Santé de l’homme", de la diffusion des outils d’aide à la pratique et du relais des campagnes de communication "grand public" de l’Inpes dans le mouvement mutualiste. Dans le cadre du programme"Priorité santé mutualiste", la Mutualité française s’appuiera également sur les outils et services de l’Inpes. "Priorité santé mutualiste" est une démarche de l’ensemble des mutuelles pour permettre à tous leurs adhérents d’accéder à la qualité en matière de santé.
- La réalisation d’études communes.

A propos de la Mutualité française
Présidée par Jean-Pierre Davant, la Mutualité française fédère la quasi totalité des mutuelles santé en France. 6 Français sur 10 sont protégés par une mutuelle de la Mutualité française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.
Organismes à but non lucratif, ne pratiquant pas la sélection des risques et régis par le code de la Mutualité, les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale.

Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers leurs 2 000 services de soins et d’accompagnement mutualistes : hôpitaux, cliniques, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc.

La Mutualité française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales, d’unions départementales et ses services de soins et d’accompagnement.

A propos de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes)
L’Inpes est un établissement public placé sous la tutelle du ministère en charge de la Santé. Inscrivant son activité dans le cadre de la politique de prévention menée par le gouvernement, il a pour mission :
-de mettre en œuvre, pour le compte de l’État et de ses établissements publics, les programmes de santé publique prévus par l’article L1411-6,
-d’exercer une fonction d’expertise et de conseil en matière de prévention et de promotion de la santé,
-d’assurer le développement de l’éducation pour la santé sur l’ensemble du territoire,
-de participer, à la demande du ministre chargé de la santé, à la gestion des situations urgentes ou exceptionnelles ayant des conséquences sanitaires collectives, notamment en participant à la diffusion de messages sanitaires en situation d’urgence,
-d’établir les programmes de formation à l’éducation à la santé, selon des modalités définies par décret.