croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

La Mutualité Française regrette le report à 2008 de la généralisation du dossier médical personnel

La Mutualité Française, qui fédère la quasi totalité des mutuelles santé en France, prend acte de l’annonce faite par le ministère de la Santé et de la Solidarité du report de la généralisation du dossier médical personnel à 2008, alors qu’elle était initialement prévue en 2007. Elle regrette ce retard, qui n’est d’ailleurs pas le premier, et considère qu’il est dommageable à la mise en place d’une véritable coordination des soins et, par voie de conséquence, à l’amélioration de la qualité des soins.

Dans l’attente du déploiement du dossier médical personnel, la Mutualité Française estime que le parcours de soins coordonnés se résume à un dispositif administratif et tarifaire, sans effet réel sur l’amélioration de la qualité des pratiques interprofessionnelles et de la prise en charge globale de la santé des patients.

Par ailleurs, la Mutualité Française craint que les spécifications techniques prévues dans le projet de décret, qui peuvent limiter les informations portées sur le dossier médical personnel, ne permettent pas un suivi médical complet des patients.

La Mutualité Française entend rester vigilante sur le pilotage général du projet, comme sur la définition, avec les différents acteurs concernés, de ses spécifications techniques. Pour la Mutualité Française, le dossier médical personnel doit être l’outil d’un suivi global de la santé des patients.

A propos de la Mutualité Française
Présidée par Jean-Pierre Davant, la Mutualité Française fédère la quasi totalité des mutuelles santé en France. 6 Français sur 10 sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.
Organismes à but non lucratif, ne pratiquant pas la sélection des risques et régis par le code de la Mutualité, les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale.
Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers leurs 2.000 services de soins et d’accompagnement mutualistes : hôpitaux, cliniques, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc.
La Mutualité Française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales, d’unions départementales et ses services de soins et d’accompagnement.