croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

La Mutualité Française reçue aujourd’hui par Marisol Touraine, nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé

Une délégation d'élus mutualistes a été reçue ce matin par Marisol Touraine, nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé. Ce rendez-vous a permis de faire un large tour d’horizon des priorités des mutuelles en matière d’accès aux soins.

Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, a rappelé les réponses de François Hollande aux propositions faites par le mouvement mutualiste pendant la campagne.

La Mutualité Française a souligné la très forte mobilisation des Français contre la hausse de la taxe sur les mutuelles santé. Plus d'un million d’entre eux ont, en effet, signé la pétition lancée par la Mutualité Française en septembre dernier pour s’opposer à cette taxe.

Elle a par ailleurs réaffirmé son attachement à l'émergence de solutions qui permettent d’enrayer la banalisation et l'augmentation des dépassements d'honoraires, véritable frein à l’accès aux soins. Elle a insisté sur la nécessité de supprimer l'option de coordination qui conduit davantage à légitimer les dépassements d’honoraires qu’à améliorer l’accès aux soins.
La Mutualité Française et Marisol Touraine se sont accordées sur la nécessité de trouver des solutions réelles à moyen et long terme qui intègrent le développement des soins de premier recours. Ces solutions devront permettre le renforcement d’un secteur à tarifs opposables, sans reste à charge pour les patients. La Mutualité Française se félicite des engagements de la ministre et se tient disponible pour l'ensemble des travaux qui seront lancés au cours des prochaines semaines sur ce sujet.

À propos de la Mutualité Française
Présidée par Etienne Caniard, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, soit près de 500. Six Français sur dix sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.

Les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Ce sont des organismes à but non lucratif, des sociétés de personnes : elles ne versent pas de dividende. Régies par le code la Mutualité, elles ne pratiquent pas la sélection des risques.

Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers près de 2 500 services de soins et d’accompagnement mutualistes : établissements hospitaliers, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc. Pour accompagner leurs adhérents tout au long de leur vie pour tous leurs problèmes de santé, elles mettent à leur disposition Priorité santé mutualiste, le service d’information, d’aide à l’orientation et de soutien sur des questions de santé.

La Mutualité Française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales et ses services de soins et d’accompagnement.