Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

Le 41e congrès de la Mutualité Française se déroulera les 11, 12 et 13 juin 2015 à Nantes

A l’occasion de ce Congrès, Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, réunira les décideurs de la santé - politiques, institutionnels, professionnels de santé, leaders d’opinion -, plus de 2.000 mutualistes et les plus hautes autorités de l’Etat.

Alors que les débats sur la loi de santé (généralisation du tiers payant, partage des données…) sont au cœur de l’actualité, seront abordés de grands enjeux du secteur et  de notre système de soins :

  • les solutions pour diminuer le reste à charge des patients et améliorer l’accès aux soins (fiscalité des contrats santé, régulation, réseaux de soins…),
  • l’innovation en santé, le numérique et la révolution des objets connectés,
  • l’évolution du modèle mutualiste dans un contexte en profonde mutation (généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés, concentration du secteur, nouveaux contrats responsables, directive Solvabilité 2…)…

Utilité sociale, justice et efficacité

Organisé tous les trois ans pour définir les orientations stratégiques des mutuelles et exprimer leurs positions sur les évolutions du système de santé, ce congrès aura pour thème "Utilité sociale, justice et efficacité : une ambition pour les entreprises mutualistes".

Informations pratiques

Lieu : Parc des expositions de Nantes, route de Saint-Joseph.
Date : 11, 12 et 13 juin 2015.
Inscription : constance.baudry@mutualite.fr ou christelle.cros@mutualite.fr
Une invitation presse sera transmise prochainement.

À propos de la Mutualité Française

Présidée par Etienne Caniard, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, soit 450 mutuelles. Six Français sur dix sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.
Les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Ce sont des sociétés de personnes à but non lucratif : elles ne versent pas de dividendes. Régies par le code la Mutualité, elles ne pratiquent pas la sélection des risques.
Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers près de 2.500 services de soins et d’accompagnement mutualistes : établissements hospitaliers, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc. Pour accompagner leurs adhérents tout au long de leur vie, elles mettent à leur disposition Priorité Santé Mutualiste, le service d’information, d’aide à l’orientation et de soutien sur des questions de santé.
La Mutualité Française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales et ses services de soins et d’accompagnement.