Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

La Mutualité française et le régime minier signent un accord cadre

Partageant des valeurs communes basées sur la solidarité, l’entraide, la prévoyance et l’accès à des soins de qualité, les présidents de la Mutualité française et du régime minier, qui gère chacun une offre de soins importante (établissements sanitaires et médico-sociaux, centres de santé, pharmacies) ont signé le 20 mars un accord de partenariat. Cet accord porte notamment sur les actions à mener en commun au profit de leurs adhérents ou affiliés tant sur le plan de la qualité que sur celui de la disponibilité de l'offre de soins et de services.

La Caisse autonome nationale de Sécurité sociale dans les Mines et la Mutualité française ont d’ores et déjà retenu plusieurs actions :

- Informer, orienter et accompagner les adhérents ou affiliés, en donnant notamment accès aux 216.500 bénéficiaires du régime des mines à Priorité Santé Mutualiste*, démarche de l’ensemble des mutuelles pour permettre à tous leurs adhérents d’accéder à la qualité en matière de santé

- Offrir des services sanitaires et médico-sociaux de qualité, notamment par la mise en œuvre d’une démarche de rapprochement de leurs politiques de qualité respectives, labellisation, certification, ainsi que des démarches d’évaluation des pratiques professionnelles, ou encore par des politiques tarifaires communes : promotion du secteur 1, maîtrise des dépenses d’honoraires, modération des tarifs pour les actes hors nomenclature, contribuant ainsi à la réduction des inégalités dans l’accès aux soins.

- Favoriser la prévention et la promotion de la santé, en élaborant et en initiant des actions communes nationales et locales sur les quatre premières thématiques de Priorité Santé Mutualiste : le cancer, les maladies cardio-vasculaires, les addictions et le maintien à l’autonomie.

* Fiche de présentation de Priorité Santé Mutualiste sur demande auprès du service de presse de la Mutualité française.*

Dans le cadre de Priorité Santé Mutualiste, la Mutualité française proposera à ses adhérents, à leurs proches et aux professionnels de santé qui les accompagnent de se mettre en relation avec des conseillers santé, via un centre de contacts, accessible par téléphone et Internet, qui couvrira un champ d’informations sanitaires, sociales et médico-sociales, et qui fera le lien entre information, orientation et accompagnement.

A propos de la Mutualité française
Présidée par Jean-Pierre Davant, la Mutualité française fédère la quasi totalité des mutuelles santé en France. 6 Français sur 10 sont protégés par une mutuelle de la Mutualité française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.

Organismes à but non lucratif, ne pratiquant pas la sélection des risques et régis par le code de la Mutualité, les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale.

Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers leurs 2.000 services de soins et d’accompagnement mutualistes : hôpitaux, cliniques, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc.

La Mutualité française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales, d’unions départementales et ses services de soins et d’accompagnement.

A propos du régime minier
Historiquement régime obligatoire de sécurité sociale, le régime minier gère les risques maladies professionnelles et accidents du travail pour 220.000 affiliés.

362.200 bénéficiaires d’une retraite minière sont gérés par la Caisse des dépôts depuis le 1er janvier 2005.

Le régime minier gère une offre de soins importante : 198 centres de santé et 28 établissements sanitaires et médico-sociaux. Au total, plus de 1.300 professionnels de santé salariés (590 médecins, 45 dentistes, 650 infirmiers, 80 ambulanciers…) sont accessibles à toute la population depuis le 1er juillet 2005 sans dépassement d’honoraires. Les affiliés miniers bénéficient de la gratuité dans les structures de soins du régime.

Le régime finance de nombreux projets (en 2007, 23M d’€) destinés à la prise en charge des personnes âgées et à l’amélioration de leur qualité de vie.

Les objectifs d’amélioration de la qualité des soins et de la performance en matière de gestion de son réseau de soins sont contractualisés dans une convention d’objectifs et de gestion avec l’Etat qui couvre la période 2008-2011. Le régime s’attache notamment, par son action propre et le développement de partenariats, à privilégier une approche de soins coordonnés, notamment dans les zones où son apport est particulièrement attendu du fait de besoins sanitaires et sociaux, au bénéfice de toutes les populations.