VYV : coup d’envoi pour le premier groupe mutualiste

De gauche à droite : Stéphane Junique, président de VYV Care, Joseph Deniau, vice-président délégué de VYV, Thierry Beaudet son président, François Venturini, son directeur général, Jean-Louis Davet, son directeur général délégué, et Roland Berthilier, président de la MGEN.

Le groupe VYV a vu le jour le 13 septembre 2017, à la Maison de la Mutualité, à Paris. Né du rapprochement de la MGEN, du groupe Istya et d'Harmonie mutuelle, il s'impose déjà comme le premier acteur mutualiste de protection sociale.

Tenir ensemble la promesse mutualiste. C'est le pari des fondateurs de VYV, premier groupe mutualiste français et premier opérateur national de services de soins et d'accompagnement, dont la naissance a été actée le 13 septembre 2017, à la Maison de la Mutualité, à Paris, au cours de trois assemblées générales constitutives.

Fort de 10 millions d'adhérents, ce nouveau mastodonte est le fruit du rapprochement de la MGEN, du groupe Istya et d'Harmonie mutuelle, soient 14 mutuelles et groupements (1).

Il prend vie autour de trois structures : une union mutualiste de groupe (UMG), baptisée Groupe VYV, une union des services de soins et d’accompagnement mutualistes, VYV Care, et une union de groupe mutualiste (UGM), VYV Coopération.

L'UMG permet à des mutuelles et d'autres organismes pratiquant des opérations d'assurance ou de réassurance de nouer des liens de solidarité financière importants et durables, rappelle-t-on.

Cette union prudentielle est l'entité faîtière qui pilotera la stratégie du groupe et exercera des missions de contrôle sur l'ensemble des activités.

A ses côtés, l'union des services de soins et d’accompagnement mutualistes, VYV Care, est chargée de la stratégie, mais aussi de la supervision, de l'animation et de la gestion des risques pour les activités sanitaires, sociales et médico-sociales. Cette union faîtière dite de Livre 3 constitue, avec 900 établissements, le premier réseau de soins et de services privé non-lucratif à l'échelon national.

Enfin, VYV Coopération, simple union de coordination politique et stratégique, accueille les partenaires de la MGEN et d’Harmonie mutuelle qui n'adhèrent pas à l'UMG, mais souhaitent faire partie de l'ensemble.

Pôle majeur du non-lucratif

Cet acteur d'envergure ambitionne à la fois d'"apporter des réponses et une utilité sociale tout au long du parcours de santé et de vie de ses adhérents" et d'"accompagner les entreprises publiques et privées dans leurs obligations vis-à-vis de leurs salariés", indique la nouvelle entité.

Un programme complet et ambitieux, qui marque la volonté du groupe VYV d'incarner la "performance mutualiste" en devenant un pôle de regroupement majeur du non-lucratif en France, contribuant ainsi "à la rénovation de notre système de protection sociale".

C'est Thierry Beaudet, ancien président de la MGEN, et actuel président de la FNMF, qui prend la présidence de VYV, tandis que Joseph Deniau, ancien président d’Harmonie mutuelle en devient le vice-président délégué.

VYV Care, de son côté, est présidée par Stéphane Junique, président d'Harmonie mutuelle.

La direction générale de l’UMG est assurée par François Venturini, ancien directeur général d'Harmonie mutuelle, et la direction générale déléguée par Jean-Louis Davet.

Nouveaux services

Ce rapprochement "historique" est une réponse à grande échelle aux nouveaux enjeux de la protection sociale. "L'objectif est de gagner en taille sans perdre la proximité, qui est la marque de fabrique des mutuelles, afin d'être utile à tous et à chacun, et devenir l'acteur d'une protection sociale globale", a souligné Thierry Beaudet à l'issue des assemblées générales.

Grâce aux synergies dans les activités de Livre 3, "nous voulons être leaders sur la chaîne de production de soins, mais aussi sur le parcours d'accompagnement des adhérents", a ajouté Stéphane Junique.

Parmi les axes de développement, figurent le renfort des positions du groupe sur la santé, la création de nouveaux services en matière de parcours de soins, de prévention, de dépistage et d'assistance, et la construction de dispositifs de prévoyance, de garantie dépendance, mais aussi d'épargne et de retraite. Enfin, le groupe VYV étoffera l'offre de soins mutualiste, développera les réseaux conventionnés, et investira dans les nouvelles technologies afin de renforcer le lien avec les adhérents et de personnaliser ses services.

(1) MGEN, Harmonie mutuelle, Harmonie Fonction publique, Mutuelle Mare-Gaillard, Mutuelle nationale territoriale (MNT), Mutuelle générale des Finances (Mgefi), Mutuelle des Affaires étrangères et européennes (MAEE), Pavillon prévoyance, Agrume, Harmonie services mutualistes (HSM), Mutuelle d'action sociale des Finances publiques (Masfip), Mutuelle des Douanes, Mutuelle de l'Insee, Union mutualiste retraite.

Sabine Dreyfus

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)