Ségolène Royal : une carte santé pour les 16/25 ans

Assurance maladie

Financement. Ségolène Royal propose "une large concertation avec le Parlement, les professionnels, les partenaires sociaux et les usagers pour adapter l’architecture du financement de la santé" (Le Généraliste du 16 février).

Organisation des soins. La candidate du Parti socialiste (PS) veut "simplifier" le parcours de soins "en restaurant pleinement la médecine de première ligne", explique-t-elle. Parmi les cent propositions de son "pacte présidentiel", elle plaide pour un nouveau service public de santé, en particulier grâce à la création de 500 maisons de santé dans les zones rurales et les quartiers sensibles.

Soins de ville. Pour favoriser l’égalité d’accès aux soins, Ségolène Royal propose dans son programme de créer une carte santé pour les jeunes de 16 à 25 ans "ouvrant droit à la gratuité d’une consultation par semestre". Lors de la présentation de son programme, le 11 février à Villepinte (Seine-Saint-Denis), la candidate socialiste a aussi préconisé "la gratuité totale des soins pour les moins de 16 ans". Dans l’hebdomadaire Impact médecine du 15 mars, elle précise que cette mesure concernerait "environ un million d’enfants" dont les parents ne bénéficient pas d’une couverture complémentaire. Autre initiative en faveur des jeunes : la gratuité de la contraception "pour toutes les femmes de moins de 25 ans".

Hôpital. L’une des propositions du pacte présidentiel est "d’assurer de façon pérenne" le financement de l’hôpital public. Objectif : "Permettre de faire face à toutes ses missions en veillant à l’égalité territoriale d’accès aux soins."

Dépendance
En visite dans un établissement pour personnes âgées le 21 mars, à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), Ségolène Royal a déclaré vouloir créer "une cinquième branche de la Sécurité sociale" pour "prendre en charge les questions du grand âge et de la dépendance". Dans Les Echos du 22 mars, elle fixe plusieurs objectifs à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et aux départements, comme doubler le nombre de places dans les maisons de retraite d’ici cinq ans, ce qui représente la création de 10 000 places par an.

Retraite
"L’amélioration des petites retraites sera la première priorité de la réforme des retraites." Ségolène Royal propose de les "revaloriser immédiatement" de 5 %. Pour assurer le financement des retraites, elle aura recours à "un fonds de pension collectif", précise-t-elle dans un entretien au Journal des finances du 24 mars. Ce fonds s’appuierait sur le Fonds de réserve des retraites (FRR), créé en 1999.

Santé publique
La candidate veut poursuivre la réalisation du plan cancer, lancé en 2002 par Jacques Chirac. Elle compte également "mettre en œuvre un grand plan de prévention et de recherche des maladies graves". En matière de prévention, son programme propose "une politique de lutte contre l’obésité, fondée sur une détection précoce et des actions sur la qualité de l’alimentation".

<< revenir au sommaire