Premier anniversaire pour le service téléphonique Aidéa de la Ligue

La plateforme téléphonique Aidéa, lancée par la Ligue nationale contre cancer le 18 septembre 2006, a déjà permis de traiter plus de 3.500 dossiers de demande de crédit. Ce service, gratuit et anonyme, aide les personnes qui ont été touchées par la maladie dans leurs démarches. Il offre également une aide juridique en cas de litige avec une assurance.

Aidéa vient de souffler sa première bougie. Depuis le 18 septembre 2006, les personnes qui ont été touchées par un cancer peuvent composer le 0810 111 101 (prix d'un appel local) pour s'informer, constituer leur dossier de prêt ou obtenir une aide juridique. Celles qui souffrent d'une autre maladie que le cancer (maladies cardio-vasculaires, diabète, sida...) peuvent également appeler Aidéa. Ce service gratuit de la Ligue contre le cancer a déjà permis de traiter plus de 3.500 dossiers. A l'autre bout du fil, une équipe de conseillers spécialisés orientent les appelants et leur apportent une aide, tout en respectant l'anonymat.

40% des dossiers sont incomplets

"Les personnes qui ont été touchées par un cancer ont parfois des difficultés à remplir un dossier de prêt, explique le Dr Marc Keller, cancérologue et responsable du service Aidéa. Plus de 40% des dossiers qui parviennent sur les bureaux des assureurs sont ajournés ou refusés car ils sont incomplets. Nous offrons à ces personnes les services de professionnels pour les informer et les aider à constituer leur dossier de la manière la plus complète possible."

En cas de besoin, les conseillers orientent par exemple les demandeurs vers des cancérologues bénévoles de la Ligue, près de chez eux. Ces derniers pourront les assister dans la préparation du dossier médical.

Prendre le temps d'écouter

Bien sûr, le service de la Ligue ne garantit pas que le prêt soit accordé. Mais en fonction de chaque dossier, les conseillers informent et accompagnent le demandeur dans les difficultés rencontrées.

"Il arrive que les appels se transforment en soutien psychologique, explique le Dr Marc Keller. Les personnes sont souvent fragilisées par la maladie. Le simple fait de demander un crédit les confronte de nouveau au cancer à travers les questionnaires médicaux. Aidéa s'appuie sur l'expérience d'écoute de la Ligue. Nous disposons d'une cellule de soutien animée par des psychologues vers laquelle peuvent être transférés les appels."

Une aide juridique en cas de litige

Aidéa bénéficie aussi d'une permanence juridique assurée par des avocats bénévoles mis à disposition de la Ligue par le barreau de Paris. Ils aident ceux qui ont des difficultés à faire appliquer leur contrat d'assurance, en cas de souci de santé notamment. "Certaines personnes nous envoient une copie de leur contrat pour avoir un conseil averti en cas de litige, précise Marc Keller. Les avocats les informent alors sur leurs droits et les recours possibles."

Service téléphonique Aidéa : retrouvez les 10 questions les plus souvent posées