croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Les premiers Etats généraux de la prévention en 2006

Le tabagisme passif, l'obésité et l'alcoolisme seront les trois grands thèmes des premiers Etats généraux de la prévention souhaités par le ministère de la Santé. Leur but : réorienter notre système de santé pour les années à venir.

2006, année de la prévention ? Des Etats généraux de la prévention seront pour la première fois organisés cette année. C'est la principale annonce faite par le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, lors de ses vœux pour 2006. "Ces Etats généraux sont à la base d'une réorientation de notre système de santé", a-t-il lancé. Pour le ministre, la prévention doit être considérée comme l'un des leviers importants de maîtrise des dépenses de santé. En décembre 2005, Xavier Bertrand avait déjà évoqué la possibilité, à terme, de mieux rembourser les assurés qui iront vers la prévention.

En 2006, le gouvernement veut mettre l’accent sur la protection contre le tabagisme passif. Sans dévoiler ses projets, le ministre a promis de "nouvelles orientations" à ce sujet dans les prochaines semaines. Concernant l’alcoolisme, le gouvernement veut organiser "au printemps" des Etats généraux afin "d’alimenter un débat citoyen" sur ce thème. Autre défi : l’obésité. Xavier Bertrand doit lancer en mars le deuxième programme national nutrition santé (PNNS). Il doit comprendre "des actions plus ciblées, notamment envers les populations défavorisées, les plus concernées par l’obésité" . Aux dires du ministre, le décret sur les messages sanitaires apposés sur les publicités alimentaires "sera publié au printemps".

En marge de ces bonnes résolutions, Xavier Bertrand a également annoncé un renforcement du programme de dépistage du cancer du sein qui, en 2006, devrait concerner 80% des femmes de 50 à 74 ans. Dans le même sillage, il s'est engagé en faveur de la généralisation du dépistage du cancer colorectal à toute la France. "Le nouvel horizon de la santé, c'est la prévention", a-t-il martelé. A suivre...