croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Les jeunes sont favorables au don d’organes mais ils manquent d’infos

Le 12 décembre dernier, l'Agence de biomédecine a lancé une campagne d'information sur la greffe et le don d'organes à destination des 16-25 ans, avec le soutien de la Mutualité Française. Intitulée "Le don, la greffe et moi…", elle est destinée à informer concrètement les jeunes sur les dispositifs actuellement en vigueur.

Les jeunes connaissent mal le don d'organes. Selon une enquête menée à l'automne 2006 auprès de 1.092 jeunes âgés de 16 à 25 ans par la société InfraForces pour l'Agence de la biomédecine, "ils souhaitent être mieux informés". Spontanément, ils adhèrent au don d'organe et à la greffe : à leurs yeux, c'est un véritable sujet "d'utilité sociale". Ils perçoivent le don comme un acte généreux.
L'étude montre également que "84% des jeunes interrogés sont favorables au don et 70% sont d'accord pour que l'on prenne leurs organes en cas de décès". Mais ils manquent de connaissances précises sur les modalités pratiques du don et les dispositifs actuellement en vigueur.

Un sujet délicat à aborder en famille

Si les jeunes ne connaissent pas les modalités concrètes du don et de la greffe, ils témoignent néanmoins d'une approche éthique du sujet. La plupart d'entre eux sont soucieux de l'intégrité du corps du défunt et de son apparence. Les 16-25 ans établissent une hiérarchisation très claire entre les organes : ceux qui se voient, comme la peau et les yeux, sont plus difficilement "prélevables" que les autres.

Mais près de la moitié des jeunes considère qu'il est difficile d'aborder le sujet du don d'organes à l'occasion d'une discussion familiale. Ils préfèrent en parler entre "amis du même âge", "avec des interlocuteurs à l'esprit ouvert" ou "des professionnels de santé". Ils réclament des informations claires sur le prélèvement et la greffe qui soient dispensées par des intervenants en milieu scolaire ou par des médecins.

Pour répondre à leurs attentes, l'Agence de biomédecine a lancé une campagne nationale d'information le 12 décembre 2006. Elle donne la priorité à la pédagogie pour permettre aux 16-25 ans de s'approprier les connaissances sur le don et la greffe. Des spots radios, un site Internet www.ledonlagreffeetmoi.com et un guide pratique permettent aux jeunes de mieux s'emparer de ce sujet délicat et d'ouvrir le dialogue avec leurs proches, leurs pairs ou des tiers.