croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

La Mutualité Française Paca accueille le 40e congrès

La Mutualité Française Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) accueille, du 18 au 20 octobre, le 40e congrès de la Mutualité Française. Thème : "L’accès aux soins, quel rôle pour la Mutualité, quel rôle pour les mutuelles ?" Au-delà de son image touristique, la région Paca est aussi marquée par de fortes inégalités sociales et des disparités sanitaires. Une situation qui guide les actions de la Mutualité Française sur le terrain.

La Mutualité Française Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) est une union régionale solidement structurée et organisée. C'est elle qui accueille le 40e congrès de la Mutualité Française. Réunis à Nice (Alpes-Maritimes) du 18 au 20 octobre, plus de 2.500 mutualistes prendront part aux débats qui jalonneront cette importante manifestation militante sur le thème : "L’accès aux soins, quel rôle pour la Mutualité ? Quel rôle pour les mutuelles ?"

Le président de la République, François Hollande, a répondu positivement à l’invitation de la Mutualité Française. Il participera à la clôture du congrès, tandis que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, et Benoît Hamon, ministre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire, interviendront le 18 octobre.

Dans une région réputée pour son ensoleillement et ses paysages – Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) reçoit annuellement plus de 30 millions de visiteurs – le thème de l’accès aux soins pourrait sembler déplacé. Mais, derrière la carte postale, les difficultés économiques et sociales ne manquent pas. D’où la forte implication de la Mutualité Française Paca pour favoriser l’accès de tous à des soins de qualité, sans distinction d’âge ou de richesse.

Répartition inégale des professionnels de santé

Paca est la troisième région la plus peuplée de France, avec 5 millions d’habitants sur un territoire de 31.400 km², composé de six départements : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse. Les deux tiers de la population sont concentrés dans quelques villes, proches de la mer : Marseille, Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Nice (Alpes-Maritimes), Toulon (Var) et Avignon (Vaucluse). C’est donc dans la vallée du Rhône et près de la côte que l’activité économique est regroupée.

C’est aussi dans ces territoires que les médecins sont majoritairement installés. Avec une densité moyenne de 370 médecins pour 100.000 habitants, la région Paca occupe la première place des régions les mieux dotées en professionnels de santé par habitant. Mais cette image positive doit être relativisée puisque, si le département des Bouches-du-Rhône en capte 45% d’entre eux, les Alpes-de-Haute-Provence n’en abritent que 2,5% !

Plus préoccupant – et plus loin encore des clichés –, la région compte aussi un grand nombre d’allocataires des minima sociaux. Ainsi, le taux de recours au revenu de solidarité active (RSA) est plus élevé en Paca que dans la moyenne nationale. La disparité des niveaux de vie est aussi importante. Un quart des salariés gagnaient moins de 830 euros par mois en 2007, contre 20% dans le reste de la France. Avec l’Ile-de-France, la région Paca concentre la plus forte proportion de ménages pauvres de l’Hexagone, rappelle l’observatoire régional de la santé (ORS). Autre fait marquant : d’ici à 2020, 600.000 personnes, soit le tiers des actifs, devraient cesser leur activité.
En Paca plus qu’ailleurs, les entreprises sont de petite taille : 94% d’entre elles comptent moins de dix salariés. Grâce à une forte activité touristique notamment, le secteur tertiaire est particulièrement développé. Dans ce contexte, le mouvement mutualiste représente, avec 5.000 salariés, un employeur important de la région.

Proximité et actions de terrain

La Mutualité Française Paca regroupe près de 250 mutuelles santé protégeant 3 millions de personnes. La région compte près de 200 services de soins et d’accompagnement mutualistes (Ssam), dont des centres de santé qui contribuent à favoriser l’accès aux soins, grâce à des tarifs de consultation en secteur 1. L’ensemble des Ssam emploient près de 3.000 salariés.

Cette union régionale de la Mutualité Française accorde une place privilégiée à la prévention et la promotion de la santé. Avec une équipe d’une vingtaine de personnes, ce service déploie ses actions dans les six départements, en fonction des besoins propres aux territoires. Les jeunes, les personnes âgées, les travailleurs saisonniers, les personnes sans domicile sont par exemple des bénéficiaires des programmes mis en place de longue date. A découvrir sur le stand de la Mutualité Française Paca, tout au long du congrès !

Milène Leroy

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)