croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Gastro-entérite : une des trois plus fortes épidémies depuis quinze ans !

A l'heure où l'Hexagone a les yeux braqués sur la grippe aviaire, l'épidémie de gastro-entérite aiguë frappe sévèrement les Français. Selon le réseau Sentinelles chargé de sa surveillance, il s'agit même de l'une des trois plus fortes jamais enregistrées en France depuis quinze ans.

En quatre semaines, la gastro-entérite a touché un million de personnes ! Hormis les régions Centre, Franche-Comté et Poitou-Charentes, l'ensemble du territoire national était en situation épidémique dès le 15 janvier. Et, à ce jour, l'optimisme n'est toujours pas d'actualité. "L'épidémie se poursuit, précisent les médecins généralistes du réseau Sentinelles. Nos prévisions restent inchangées par rapport aux semaines précédentes. Cette épidémie pourrait concerner jusqu'à deux millions de personnes en France."

Vomissements, diarrhée aiguë, douleurs abdominales… la gastro-entérite n'est pas anodine. Le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDC) de l'Inserm dénombre chaque année environ 600 décès dont la cause initiale est une infection intestinale de ce type. Ces décès touchent plus particulièrement les nourrissons et les personnes âgées, victimes de déshydratation.

Les mains, le principal vecteur de la transmission de l'épidémie

Pour éviter de telles conséquences, la prévention passe par une hygiène rigoureuse des mains (lavage au savon avant chaque repas, après chaque passage aux toilettes). "Cependant, rappelle l'INVS, l'hygiène seule ne peut enrayer la contagion, en raison d'une transmission importante de personne à personne, contribuant à la diffusion rapide de l'infection." Si le mal est fait, "la meilleure prévention des complications de la diarrhée est la réhydratation précoce à l'aide de solutés de réhydratation orale (SRO). Son efficacité est largement démontrée par de nombreuses études", conseille l'Institut. A défaut, il faut boire de grande quantité d'eau et ne pas hésiter à consulter, notamment si l'infection touche les jeunes enfants et les seniors. Du repos, une alimentation à base de riz... viendront vite à bout de ce mal hivernal !