Fêtes de fin d’année : ayez le réflexe éthylotest !

En cette période de fêtes où les occasions de boire de l’alcool ne manquent pas, ne prenez pas le volant sans avoir testé votre alcoolémie. Les éthylotests ne coûtent pas chers, ils sont en vente en pharmacie, dans les supermarchés et sur Internet. Souffler dans un éthylotest peut sauver bien des vies !

Bien arrosées ! Rares sont les fêtes de fin d'année qui ne le sont pas. Si vous devez prendre le volant après le réveillon, pensez à souffler dans un éthylotest pour mesurer votre taux d'alcool dans le sang. Sur la route, le seuil d’alcoolémie autorisé est de 0,5 g/l. Pourtant, un tiers des conducteurs ne se posent jamais la question de savoir s’ils sont en état de conduire après avoir consommé de l’alcool (Baromètre LH2 Alcool "point 0").

Ces dernières années, les Français ont changé d’attitude vis-à-vis de la vitesse mais pas envers l’alcool. L’alcool est même devenu la première cause de mortalité sur la route. En 2006, 1.271 personnes sont décédées dans des accidents causés par l’alcool.

Les plus jeunes sont les plus durement touchés. "Les 15-24 ans représentent 27% des victimes alors qu’ils ne représentent que 13% de la population, assène Pierre Gustin, délégué général de la Prévention routière. Il est temps que cela cesse !" La Prévention routière fait signer une pétition réclamant, entre autres, la présence d’éthylotests dans tous les lieux où l’on vend de l’alcool.

La Sécurité routière, de son côté, a lancé le 22 novembre dernier une campagne de promotion baptisée "Soufflez, vous saurez". Grâce au large réseau de partenaires associés à cette campagne - grande distribution, pharmacies, buralistes, cavistes, associations - la prévention routière espère faire acheter 1 million d’éthylotests.

Toujours dans la boîte à gants

Aucune excuse donc pour ne pas s’équiper : on en trouve partout. Et à des prix très accessibles. En fonction du point de vente et du modèle, les "ballons" éthylotests à usage unique sont vendus entre 1€ et 1,5€, un prix qui diminue pour les achats en volume. On les trouve au supermarché, dans les pharmacies et aussi sur Internet.

Dans tous les cas, n’achetez que des modèles estampillés NF, ce sont les seuls qui soient fiables. Les tests réalisés par l’association 60 Millions de consommateurs, par exemple, montrent que de nombreux modèles affichent des résultats erronés. Certains sont même dangereux quand ils indiquent un taux d’alcoolémie inférieur à la réalité. Pensez également à vérifier la date de péremption. Pour utiliser l’éthylotest correctement, vous ne devez pas avoir bu d’alcool depuis 15 minutes au moins mais mieux vaut attendre 1 heure : c’est le temps nécessaire pour atteindre le niveau d’alcoolémie maximal.

Les éthylotests se composent de deux parties : un "ballon" en plastique et un tube réactif. L’utilisateur doit gonfler le ballon en une seule fois avant de placer le tube réactif sur l’embout. Il suffit ensuite de dégonfler le ballon en appuyant dessus. L’air du ballon passe dans le tube réactif et le résultat définitif s’affiche au bout de 2 minutes. Le réactif à l’intérieur du tube devient vert si vous avez consommé de l’alcool. Si la couleur verte dépasse le trait indicateur placé sur le tube, votre taux d’alcoolémie est supérieur à 0,5 g/l, vous n’avez pas le droit de prendre le volant. Utiliser un éthylotest en fin de soirée arrosée est une bien piètre contrainte pour sauver sa vie, celle de ses passagers et celle des autres usagers de la route.

Frédéric Constans

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)