croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Elections européennes : les propositions issues des débats mutualistes mises au vote

Le mouvement mutualiste a organisé jusqu’à la mi-mars 2019 des débats en région autour de cinq thèmes : santé, solidarité, environnement, emploi, protection numérique. Les multiples propositions qui en ressortent sont mises au vote jusqu’au 31 mars à partir du site Place de la santé.

Le mouvement mutualiste se mobilise pour les élections européennes, qui auront lieu le 26 mai 2019 en France. La première étape de cette implication a été le lancement, en février dernier, d'un manifeste collaboratif intitulé "Construisons ensemble l'Europe sociale de demain". Disponible en 22 langues, cosigné par dix partenaires européens représentant six Etats membres, ce texte appelle à la construction d'une Europe protectrice de ses citoyens et qui a "la capacité de satisfaire leurs besoins concrets de santé et de protection sociale".

Au vote jusqu'au 31 mars !

En parallèle, les unions régionales et les mutuelles ont organisé de la mi-février à la mi-mars des débats en région afin de recueillir les propositions de citoyens autour de cinq thèmes : santé, solidarité, environnement, emploi, protection numérique. Une synthèse de ces réunions montre qu'en matière de santé, nos concitoyens proposent, à titre d'exemples, la création d'un "fonds de solidarité européen" pour la santé ou encore la mise en place d'une organisation européenne de concertation sur la santé.

En matière de solidarité, plusieurs pistes sont ouvertes : fixer des minimums sociaux obligatoires à l'échelle de l'Union européenne (UE), proposer une couverture dépendance dans chaque pays de l'UE et, dans un autre registre, développer le logement social et solidaire…

Par ailleurs, dans le domaine de l'environnement, les participants aux débats proposent la création au niveau européen d'un organisme indépendant pour les expertises, ainsi que la promotion de l'éducation à la protection de l'environnement dans les programmes pédagogiques.

Sur l'emploi, nos concitoyens appellent à l'instauration d'un revenu de transition professionnelle "pour faciliter la mobilité professionnelle, bénéficier de parcours de formation, garantir les droits aux prestations sociales et financer un répit". Autre mesure préconisée : "Créer un droit du travail européen qui fixe salaire minimum, temps de travail, congés, égalité femmes-hommes, représentativité des travailleurs."

Enfin, dans le domaine de la protection numérique, la protection des données personnelles figure comme une priorité. Ainsi, il est proposé de demander à l'Union européenne de contrôler l'usage fait par les Etats de ces données, mais également de "renforcer les règles contraignantes imposées aux Gafa" (Google, Apple, Facebook, Amazon).

Toutes les propositions sont soumises jusqu'au 31 mars 2019 au vote des internautes à partir de la rubrique Place de la santé – Les Européennes du site www.mutualite.fr.

Celles qui seront retenues par ce vote citoyen seront soumises le 11 avril 2019 aux candidats à l’élection européenne.

Le "grand oral" des candidats

C'est en effet le 11 avril prochain que sera atteint le point d'orgue de l'implication du mouvement mutualiste dans la campagne pour les élections européennes. Avec le soutien du Parlement européen, et en partenariat avec Public Sénat, avec Courrier international, touteleurope.eu et l'association citoyenne Le Mouvement européen, la Mutualité Française organise ce jour-là, à la Maison de la radio, à Paris, un "grand oral" des têtes de liste, à l'instar du Rendez-vous Place de la Santé, qui s'est tenu le 21 février 2017 en pleine campagne de l'élection présidentielle.

Pour l'heure, sept candidats ont répondu présents : Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Raphaël Glucksmann (PS et Place publique), Benoit Hamon (G.s) et Yannick Jadot (EELV).

Ce grand débat leur permettra d'exposer leurs positions sur l'Europe sociale. En toile de fonds, figureront les résultats d'une étude Harris Interactive menée auprès de 1.000 personnes dans sept pays de l'Union européenne (France, Allemagne, Italie, Portugal, Grèce, Suède, Pologne). Elle porte, entre autres, sur les attentes des citoyens européens en matière d'Europe sociale comme dans les domaines de la santé et de la protection sociale.

En savoir plus sur les élections européennes

 

Votez pour vos propositions préférées


Jusqu'au 31 mars 2019 à minuit, votez pour vos propositions préférées sur Place de la Santé – Les Européennes.

 

Jean-Michel Molins

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)