croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Crèche mutualiste : la grande satisfaction des parents

Guénaëlle Haumesser, directrice de Générations mutualistes

95 % des parents sont satisfaits de la crèche mutualiste fréquentée par leur enfant : c'est ce qui ressort d'un baromètre commenté par Guénaëlle Haumesser, directrice de Générations mutualistes.

Générations mutualistes vient de réaliser un baromètre de satisfaction auprès des parents dont les enfants fréquentent une crèche mutualiste. Sur quels critères porte-t-il ?

Guénaëlle Haumesser – Nous avons construit avec Harris Interactive un questionnaire en ligne qui dure une quinzaine de minutes et qui interroge les parents sur sept grandes thématiques : la perception générale de l'établissement, l'information et l'inscription, les premiers temps d'accueil et l'adaptation,  le fonctionnement, la vie quotidienne, les relations parents-structure, les locaux. Nous sommes ravis de la forte participation de nos gestionnaires à ce premier baromètre, et nous avons également bénéficié d'une forte implication des parents puisque le taux de retour dépasse les 50% !

Quels en sont les principaux résultats?

Guénaëlle Haumesser – Ils sont très positifs. En effet, 95% des parents se déclarent satisfaits de l'établissement mutualiste (crèche, multi-accueil, micro-crèche, halte-garderie) fréquenté par leur enfant (1). De même, 95% d'entre eux se disent prêts à recommander leur établissement.

Dans le détail, les parents estiment que leur crèche favorise le développement et la socialisation de leur enfant (note de 9,2 sur10); contribue à l'éveil et au bien-être de leur enfant, ainsi qu'à son épanouissement (9); apporte de la tranquillité d'esprit ( 9); permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle (8,7). Ils ont confiance dans leur crèche (9,1).

Et pour ce qui est de l'accueil au sein de la structure, les parents apprécient particulièrement les relations qu'ils entretiennent avec l'équipe (8,9), la  période d'adaptation (8,7), la vie quotidienne (8,7).

Où se situent, selon vous, les marges de progression?

Guénaëlle Haumesser –  Grace à l'analyse détaillée menée par Harris Interactive sur les éléments qui contribuent le plus à la satisfaction des familles, nous avons identifié quelques axes d'amélioration, ainsi que des forces à maintenir.

Parmi les axes d'amélioration, la période d'adaptation, période sensible de la séparation qui se situe au tout début de l'accueil d'un enfant et de sa famille, doit être travaillée plus en profondeur afin que la durée, la personnalisation et le partage d'informations soient optimisés. De même, l'information sur l'évolution de la demande d'inscription ainsi que les modalités d'accueil d'un enfant en cas de maladie, doivent être clarifiées.

Parmi les points forts à maintenir, nous en avons beaucoup portant sur la vie quotidienne de l'enfant (le respect de ses rythmes, les soins et l'hygiène qui lui sont apportés, les transmissions le matin et le soir sur le déroulement de sa journée…), ainsi que sur les relations avec l'équipe (l'écoute, le soutien, la disponibilité, la transparence…).

Cette analyse est une analyse globale sur l'ensemble des 138 établissements qui ont participé à l'enquête. Chaque gestionnaire ainsi que chaque structure ont reçu des résultats individualisés et détaillés qui leur permettront d'identifier leurs propres points forts et points à améliorer.

Quelles suites comptez-vous donner à ce baromètre?

Guénaëlle Haumesser –  D'ores et déjà, nous avons annoncé à nos gestionnaires d'établissements d'accueil du jeune enfant que nous renouvelons le baromètre en 2018. Nous espérons ainsi mobiliser un plus grand nombre d'établissements mutualistes ainsi qu'un plus grand nombre de parents grâce notamment à la collecte systématique des adresses mails des deux parents. Ces derniers auront eu connaissance des résultats du baromètre 2017 dans chaque structure. Nous pensons que cela ne peut que les inciter à participer encore d'avantage en 2018,  afin de contribuer à l'amélioration continue de la qualité de service au bénéfice de leur enfant.

En outre, fort de cette première expérience réussie dans le secteur de la petite enfance, nous travaillons déjà à la mise en place d'un baromètre similaire auprès des familles de nos établissements et services du secteur du handicap qui accueillent des enfants (jusqu'à 20 ans). Cela représente une quarantaine d'établissements et services, ainsi qu’environ 2.000 familles. Et notre ambition est de poursuivre ensuite sur l'ensemble du secteur du handicap, puis sur le secteur des personnes âgées dans les années à venir.

(1) Parents accordant une note entre 7 et 10.

Un programme innovant pour jeunes enfants

Générations mutualistes et l'Agence nouvelle des solidarités actives présenteront le 7 septembre, à la Mutualité Française, le rapport d'évaluation de l'expérimentation Jeux d'enfants. Ce programme vise à proposer en crèche des jeux favorisant l'acquisition de nouvelles compétences. Des programmes similaires ont été développés aux Etats-Unis et au Québec, donnant des résultats positifs notamment en matière de réussite scolaire et sociale. Au sein du réseau Générations mutualistes, quatre mutuelles et cinq établissements d'accueil du jeune enfant ont expérimenté ce dispositif. Cette manifestation sera clôturée par Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les hommes et les femmes.
Propos recueillis par Jean-Michel Molins

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)