Acomplia® : de nouvelles mises en garde

L'Acomplia® (rimonabant), cette pilule réservée aux personnes obèses souffrant également de diabète de type 2, fait l'objet de nouvelles mises en garde. Dès sa commercialisation au printemps 2007, les autorités sanitaires l'avaient placée sous haute surveillance. Récemment, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a encore renforcé ses recommandations. Elle exhorte à une particulière vigilance vis-à-vis des troubles dépressifs chez les patients traités avec ce médicament. L'Afssaps signale que "des troubles dépressifs peuvent survenir chez des patients qui n'ont pas de risque avéré en dehors de l'obésité elle-même". Dans plus de la moitié des cas, ces troubles apparaissent au cours du premier mois de traitement et dans 80% des cas lors des trois premiers mois. Au Royaume-Uni, ce médicament est soupçonné d'avoir provoquer cinq décès.

Pour en savoir plus, lire notre dossier "Acomplia® : une maigre pilule contre l'obésité".