croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Crise sanitaire et creusement des inégalités : comment améliorer la condition des femmes ?

Les femmes ont été plus touchées que les hommes par les conséquences de la crise sanitaire. Dans un avis présenté et voté, le 24 mars 2021, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a formulé 18 préconisations pour lutter contre les inégalités entre les femmes et les hommes, en matière de droits, de vie professionnelle et d’épanouissement personnel.

Dominique Joseph, Secrétaire générale de la FNMF et Présidente du Groupe de la Mutualité Française au Cese a présenté cet avis intitulé « Crise sanitaire et inégalités de genre ».

Il met en lumière le fait que la pandémie a agi comme le révélateur des inégalités femmes-hommes et généré dans certains cas un véritable recul des droits des femmes.

Dominique Joseph, vice-Présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité du Cese et Olga Trostiansky (Groupe des personnalités qualifiées) sont rapporteures de cet avis. Lors du vote en assemblée plénière, l’avis a été adopté par 160 voix pour, 4 contre et 40 abstentions.

#Episode 1 : présentation de l’avis

Cet avis souligne notamment l’impact socio-économique de la pandémie. Selon ONU Femmes : la pauvreté des femmes va augmenter de 9% contre une baisse de 2,7% prévue sans la crise.

Par ailleurs, l’avis met en exergue les incidences concernant la santé des femmes. Le point sur ce sujet et sur les préconisations du Cese.

#Episode 2 : les préconisations

Santé mentale, la FNMF est aussi engagée

La Fédération vient également de présenter un dispositif inédit : les mutuelles proposent le remboursement d’un minimum de 4 consultations de psychologues par an.

Lire le communiqué de presse « La Mutualité Française propose une prise en charge des consultations de psychologues », cliquer ici.

En savoir plus sur l'avis du Cese