croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Thierry Beaudet : les Européens attendent « une Europe plus juste, plus solidaire »

Les résultats d’un sondage Harris Interactive réalisé dans sept pays européens, et présentés le jeudi 11 avril, montrent l’attente des citoyens en matière de santé et de protection sociale.

A l'image de ce qu'elle avait entrepris pour le dernier scrutin présidentiel, la Mutualité Française a organisé, avec le soutien du Parlement européen et en partenariat avec Courrier International, un débat avec les têtes de liste en compétition pour les élections européennes du 26 mai prochain.

A l'occasion de cette "Place de la santé Europe : le grand oral des candidats", qui se tenait le jeudi 11 avril 2019 au studio 104 de la Maison de la Radio, étaient présents : Ian Brossat (Parti communiste) ; Jordan Bardella (Rassemblement national) ; Benoît Hamon (Génération.S) ; Manon Aubry (La France Insoumise) ; Jean-Christophe Lagarde (UDI) ; Raphaël Glucksmann (PS et Place publique) ; Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) ; Nathalie Loiseau (La République en Marche) et Yannick Jadot (Europe Ecologie - Les Verts).

Pendant près de 3 heures, retransmises sur Public Sénat, ces chefs de file ont pu développer leurs propositions en matière de protection sociale et de santé selon cinq thématiques : l'Europe des solidarités ; l'Europe du développement durable ; l'Europe des data ; l'Europe du travail et de l'emploi, et l'Europe de la santé. Concernant ce dernier thème, les résultats d'une étude commandée par la Mutualité Française, et réalisée par Harris Interactive dans sept pays européens (Suède, Pologne, Italie, Grèce, Portugal, Allemagne et France), ont été présentés lors de cet évènement.

Ainsi, 63% des européens interrogés estiment que l'organisation actuelle des systèmes de santé de leur pays permet d'accéder à des soins de qualité. De façon détaillée, 85% des Français considèrent que leur système de santé profite au plus grand nombre. Ils sont suivis des Allemands (71%), des Italiens (63%), des Grecs (33%) et des Polonais (31 %). Avec 77% d'opinion favorable, les Français pensent être les mieux protégés des 7 pays étudiés.

Enfin, 68% de nos concitoyens se disent attachés à l'indépendance de leur système de santé, tout comme ils souhaitent que chaque pays continue de disposer de son propre système national. En revanche, les Polonais sont 65% à accorder davantage de confiance en l'Union européenne qu'en leur pays pour s'occuper de la santé. Aussi, ils souhaitent qu'elle intervienne davantage sur ce terrain. Les Portugais et les Grecs sont respectivement 61% et 59% à partager le même avis.

Interrogé par Le Figaro daté du jeudi 11 avril 2019, le président de la Mutualité Française, Thierry Beaudet, estime que la crise financière de 2008 a eu une forte influence sur de tels jugements. "Près de 18.000 médecins ont quitté la Grèce, 850 cliniques et 11 hôpitaux ont fermé, relève-t-il. Pour ce qui est de la Pologne, "les médecins se raréfient car 25.000 d’entre eux ont choisi de s’expatrier. Résultat, le taux de renoncement à une consultation médicale culmine à 33%."

Globalement, a-t-il ajouté le 11 avril sur France Info, les Européens aimeraient "aboutir à un modèle social commun constitutif d’un projet européen et peut-être que ce modèle social pourrait nous distinguer d’autres régions du monde."

Il faut dire que les Européens interrogés attendent que l'Europe s'empare de certains sujets car ils sont extra-frontaliers, signale Thierry Beaudet. C'est le cas des questions de santé environnementale ou des questions de protection des données de santé.

Mais s'il est une chose à laquelle semblent vouloir aspirer les Européens, fait valoir le président de la Mutualité Française, c'est à "une Europe plus juste, plus solidaire, plus respectueuse de l’humain et de l’environnement"

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)