croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Les points noirs de la santé des Français

Les Français sont en général en bonne santé et bien soignés. C'est le constat global du Panorama de la santé 2017 que vient de faire paraître l'OCDE. Mais en matière de prévention des addictions, comme pour la vaccination, des progrès doivent être réalisés.

Bonne nouvelle : sur les 35 pays que regroupe l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la France figure parmi ceux où l'on vit le plus longtemps. A la naissance, en effet, les Français peuvent espérer atteindre les 82,4 ans, contre 80,6 ans en moyenne. Un résultat parmi les meilleurs, indique le Panorama de la santé 2017 de l'OCDE, le Japon occupant la première place avec une espérance de vie de 83,9 ans, suivi par l'Espagne et la Suisse (83 ans).

Il faut dire que l'accès et la qualité des soins prodigués dans l'Hexagone sont "généralement bons", indique ce document que cite La Tribune. Notre pays bénéficie même "d'un meilleur état de santé que la moyenne" des pays étudiés. Seulement, notre système de santé est à plusieurs reprises épinglé par le rapport pour certains de ses retards. Par exemple, rapportent Les Echos, "un gros travail reste à accomplir notamment pour lutter contre les addictions".

En matière d'alcool, chaque Français boit en effet près de 133 litres par an, alors que la moyenne des pays de l'OCDE se situe dans les 100 litres. Par ailleurs, les Français de plus de 15 ans sont 22% à fumer, contre 18% en moyenne. Pour enrayer cette consommation, le gouvernement a d'ailleurs programmé une forte augmentation du prix du tabac d'ici à 2020. Ce lundi 13 novembre, le paquet de cigarettes augmente notamment de 30 centimes.

Autre point négatif relevé par l'OCDE : les activités physiques des adolescents manquent de régularité. Pour autant, souligne Le Quotidien du médecin, le surpoids n'est pas alarmant. En tout cas chez l'adulte, puisqu'il est inférieur à la moyenne de l'OCDE : 49% des plus de 15 ans, contre 54 %.

Du retard, la France en compte également en matière de vaccination contre la rougeole, poursuit le quotidien. En 2015, 9% des enfants âgés de 1 an n'étaient pas immunisés, contre 5% en moyenne dans les pays de l'OCDE. Pour ce qui est de l'hépatite B, la France se classe avant-dernière devant le Mexique. En revanche, souligne le Huffington Post, avec 98% d'enfants de 1 an vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC), nous sommes au-dessus de la moyenne (95,69%).

Enfin, la consommation d'antibiotiques reste en France un point noir, puisqu'elle dépasse de près de 50% la moyenne des pays de l'OCDE. Malgré les campagnes de sensibilisation, ces médicaments restent trop prescrits, parfois sans justifications, "au risque de rendre certaines bactéries résistantes", note 20 minutes.

A lire aussi dans la presse

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)