croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Rougeole : se protéger c’est se vacciner

La Mutualité Française, partenaire de Santé publique France, participe à la diffusion de l’information sur la campagne de rattrapage vaccinal de la rougeole chez les moins de 40 ans. Objectif : atteindre une couverture optimale du territoire afin de garantir la protection de l’ensemble de la population.

Particulièrement contagieuse et potentiellement grave, la rougeole est une infection virale pour laquelle il n'existe pas de traitement curatif. D’où l’importance de la vaccination pour se protéger et protéger les autres. Or actuellement, environ un million de personnes n’est pas immunisé. « Une proportion très importante de jeunes adultes et de grands ados ne sont pas immunisés contre la rougeole et n’ont pas rencontré le virus. Cela représente 9% de la population. Ces personnes risquent de développer des formes graves de la maladie, si elles sont atteintes, car la gravité de la rougeole augmente avec l’âge. Il est donc très important d’effectuer un rattrapage de la vaccination dans cette population », souligne Daniel Lévy-Bruhl, médecin épidémiologiste, responsable de l’unité infections respiratoires et vaccination de Santé publique France.

L’effet Covid

Malheureusement, la crise sanitaire liée à la Covid-19 et notamment la période de confinement n’ont pas joué en faveur de la vaccination. Au contraire, en mai 2020, la couverture vaccinale a enregistré une baisse de 2,5 points par rapport à 2019 pour la première dose de ROR (rougeole-oreillons-rubéole) chez les enfants âgés de 14 et 15 mois. Cette diminution était particulièrement marquée dans les régions les plus impactées par la Covid-19 (Grand-Est, Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes). Les chiffres de l’Assurance maladie confirment également cette tendance : tous âges confondus, les volumes de remboursements pour ce vaccin ont diminué de 24 %.

Poursuivre l’effort

En 1980, avant la généralisation de la vaccination, le nombre de décès dans le monde dus à la rougeole était estimé à 2,6 millions par an. Et à cette époque en France, il y avait plus de 600 000 cas chaque année. Or la rougeole est une maladie que l’on peut espérer faire disparaître complètement grâce à la vaccination. Mais cela nécessite une couverture vaccinale très élevée dans la population : au moins 95% avec deux doses de vaccin chez les enfants et les jeunes adultes. Une telle protection collective permettrait d'éliminer la maladie et ses complications et également protéger les personnes les plus fragiles ne pouvant être elles-mêmes vaccinées comme les nourrissons de moins d'un an, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées. Il est donc impératif que toutes les personnes nées à partir de 1980 aient reçu deux doses de vaccin. Comment faire ? Commencer par s’informer ! Santé Publique France propose un site de référence sur la vaccination qui regroupe de nombreuses informations pratiques et répond aux multiples interrogations des professionnels de santé et du grand public.

Pour en savoir plus

vaccination-info-service.fr

Le dossier consacré à la rougeole sur Santé publique France