croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Revinax : la réalité virtuelle pour former aux gestes chirurgicaux

Lauréate dans la catégorie "santé" du Prix innovation mutuelle, la startup montpellieraine Revinax créé des tutoriels immersifs pour former aux techniques médicales et chirurgicales. D'autres applications sont possibles pour tous les apprentissages nécessitant une mise en situation.

"Ces mains qui opèrent, votre cerveau pensent que ce sont les siennes ! La mémorisation des gestes est donc optimale." C'est sur cette impressionnante illusion que s'est développée Revinax, une startup montpelliéraine créée en 2015 par le Dr Maxime Ros, neurochirurgien, et trois cofondateurs. Son activité : la formation aux gestes techniques médicaux et chirurgicaux par réalité virtuelle.

Le point de départ est simple : les techniques chirurgicales sont complexes et le savoir-faire n'est pas facile à transmettre. Les partager n'est pas évident.

De plus, commente Maxime Ros, "lors de l'apprentissage, on n'a jamais l'angle de vue parfait. On se tient à côté sur chirurgien, ce qui n'a rien à voir avec le point de vue réel de celui qui opère".

Plus-value pédagogique

Revinax a ainsi développé une application qui propose, grâce à la 3D et la réalité virtuelle une librairie de tutoriels immersifs. "Ces derniers permettent d'apprendre plus facilement, de diminuer les risques et d'archiver les savoirs", résume le cofondateur et président directeur général de Revinax, qui souligne "une plus-value pédagogique très importante : on ne visualise pas la scène, on la vit".

Dans son masque de réalité virtuelle, l'apprenti chirurgien dispose au premier plan d'images réelles d'une opération filmée à 180° selon l'angle de vue de l'expert. S'il tourne la tête sur la droite ou la gauche, il peut également accéder à des données supplémentaires, qui peuvent être du matériel pédagogique sous forme de PowerPoint, de diaporamas ou de textes, un schéma, mais aussi, par exemple, le scanner du patient. "En offrant une vue à la première personne, cette mise en situation, que l'on peut vivre autant de fois que nécessaire, est un moyen efficace de mémoriser des gestes complexes".

Dans sa bibliothèque de contenus, Revinax propose d'ores et déjà des tutoriels pour la thrombectomie, la hernie inguinale, la réduction mammaire, la cardiologie interventionnelle, la prothèse de genou...

De la réalité virtuelle à la réalité augmentée

Medtronic, le leader mondial des technologies et services médicaux, a d'ores et déjà commandé une librairie de 7 tutoriels. L'entreprise est par ailleurs en discussion avec des universités à Toulouse, Nancy, Montpellier, Pontoise, mais également Yaoundé (Cameroun). Pour ces établissements, et plus largement pour tous les acteurs qui produisent beaucoup de contenu, Revinax propose de mettre à disposition les éléments nécessaires pour créer eux-mêmes ces tutoriels. L'Unicef s'intéresse également à la technique pour des opérations des cancers du sein et de l'utérus en Tanzanie.

Revinax, qui a levé des fonds l'an dernier, envisage déjà d'élargir son tour de table pour développer de nouveaux projets.

Depuis peu, elle travaille sur la réalité augmentée, qui permet une assistance encore plus fine. "Vous accédez à la réalité virtuelle, mais vous percevez en même temps la réalité qui vous entoure, explique Maxime Ros. Ce qui permet, en temps réel, pendant l'opération, de se référer à la vidéo et de vérifier que l'on applique la bonne procédure". Après un rapide sondage auprès de ses clients, Revinax rapporte que "85% d'entre eux réclament davantage de contenus, estimant que cette technique constitue l'avenir de la formation".

Au-delà du domaine médical, la startup imagine déjà d'autres horizons. "Les applications de nos technologies peuvent s'étendre à une multitude de domaines, dès lors que l’apprentissage doit se faire avec une mise en situation", souligne Maxime Ros.

Sabine Dreyfus

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)