Macif et Matmut : fin du rapprochement

Décision inattendue : l'union de la Macif et de la Matmut ne se fera finalement pas. Les deux groupes mutualistes, qui souhaitaient unir leurs forces via Sferen, leur société de groupe d'assurance mutuelle (Sgam), renoncent à ce projet, qui devait être opérationnel au 1er janvier 2018, annonce L'Argus de l'assurance. "Les deux assureurs mutualistes devaient se muer en Sgam sous une entité commune Sferen, autrement dit un groupe unique au sens de Solvabilite 2", rappelle ce site d'information.

La fin du processus de rapprochement des deux partenaires aurait été actée le 12 mai 2016, lors d'un conseil d'administration de Sferen au cours duquel les comptes ont été arrêtés.

Plus que l'intégration, les deux entités privilégient désormais les partenariats. Un courrier en ce sens a d'ailleurs été expédié le jour-même aux délégués de Macif et aux salariés". Dans la foulée, ajoute L'Argus, l'abandon du projet de formation d'un groupe prudentiel "de type Sgam de Sgam" a été signalé à l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Le principal point de blocage concernerait la gouvernance et l'équilibre des pouvoirs, expliquent Les Echos.

Initialement, il était prévu que la Macif (5,2 millions de sociétaires et 6,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2015) ait plus de poids dans la gouvernance de Sferen que la Matmut (3 millions de sociétaires et 1,81 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2015). Une perspective dont la Matmut n'a finalement plus voulu, craignant que le caractère très intégrateur de la Sgam sous Solvabilité 2 n'aboutisse in fine à "faire passer une maison sous la coupe de l'autre".

L'autre point de blocage porte sur les contours du projet industriel de Sferen lui-même, ajoutent Les Echos. "Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il y avait des difficultés à faire converger nos deux maisons sur des synergies sur nos cœurs de métier, par exemple au niveau des systèmes d'information", indique le président de la Macif, Alain Montarant.

Malgré l'arrêt de ce projet commun, la Macif et la Matmut affichent toutefois leur volonté de poursuivre les coopérations existantes. D'après L'Argus en effet, "les deux parties vont réfléchir aux moyens de conserver les partenariats existants (Inter Mutuelles assistance, Inter Mutuelles entreprise, Sferen réparation...) sous une forme moins intégratrice, de type Groupement d'assurance mutuelle (Gam)". En revanche, il ne fait aucun doute que chacune souhaite retrouver son autonomie.

A lire aussi dans la presse

Santé

Protection sociale

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)