croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

En 2020, tous les Français devraient avoir accès à la santé

Le 5 mars 2020, lors de la dernière étape du Tour de France du Pacte du pouvoir de vivre qui s’est déroulée à Paris, 55 organisations, dont la Mutualité Française, ont décidé de porter 10 mesures dans le cadre des élections municipales.

Ces 10 mesures forment un ensemble dans lequel les différentes ambitions et solidarités portées par le Pacte du pouvoir de vivre, lancé il y a maintenant un an, se retrouvent.

La Mutualité Française s’est particulièrement mobilisée sur les sujets de la santé. Les réflexions menées ont permis d’aboutir notamment à la mesure n°7 : Garantir l’accès à la santé pour toutes et tous au sein des territoires.

 

Mettre fin aux déserts médicaux
Les besoins d’accompagnement et les demandes des usagers s’amplifient avec le vieillissement de la population, la précarisation, la vulnérabilité économique et sociale, la grande pauvreté, la chronicisation des pathologies.

Les nouveaux modes de prises en charge ambulatoires ainsi que les nouvelles technologies médicales connectées sont sources d’une demande des usagers amplifiée en termes d’accompagnement, de prévention et de soins.

L’expression de « déserts médicaux » traduit une préoccupation légitime de la population et des difficultés réelles ou ressenties pour que tous puissent accéder à la prévention et aux soins.

Les inquiétudes qui se manifestent actuellement à propos du coronavirus confirment l’importance de ce sujet pour les Français. La montée des préoccupations environnementales relève aussi pour partie de ce souci croissant pour la santé.

Thierry Beaudet, Président de la Mutualité Française : « Nous devons tout faire pour que chaque Français ait accès à la santé », « aujourd’hui près de 4 millions de personnes vivent dans un désert médical en France », « pourtant des solutions existent et nous sommes prêts à accompagner les maires pour y travailler sur leurs territoires », « la santé est un enjeu de justice sociale ». 

 

Les maires en première ligne

Agir au niveau territorial pour faciliter le parcours des patients est possible. Les communes disposent de compétences, obligatoires ou facultatives, sur différents champs de la santé et les maires peuvent agir en première ligne dans la lutte contre la désertification médicale :

  • Certaines communes accompagnent ainsi de nouveaux médecins durant leurs études (stages, bourses d’étude, …) en échange d’une installation sur le territoire.
  • D’autres sont à l’initiative de la création de centres de santé municipaux ou soutiennent des organismes à but non lucratif souhaitant créer ce type de structure (association ou mutuelle).

Les communes peuvent également encourager les initiatives de professionnels de santé souhaitant regrouper leurs activités dans le cadre de Maisons de santé avec un reste à charge le plus faible possible par le respect des tarifs conventionnels ou avec des dépassements maîtrisés.

 

Consultez le dossier de presse avec les 10 mesures écologiques et sociales pour les municipales* présentées, le 5 mars 2020, par les organisations du Pacte du pouvoir de vivre.