Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

Santé digitale, télémédecine : les nouveaux services des mutuelles

"Objets connectés, télémédecine, "big data", décryptage du génome et médecine prédictive… La révolution digitale et technologique de la santé est en marche et ouvre des perspectives immenses. Les mutuelles ont montré qu’elles étaient pionnières pour mettre l’innovation au service de leurs adhérents", observe Etienne Caniard.

Chiffres clés

  • 5.000. C’est le nombre de clichés du fond d’œil, réalisés chaque année par des orthoptistes et analysés à distance par des ophtalmologistes – un des seuls actes de télémédecine remboursés par l’assurance maladie.
  • 900 millions d’€. C’est l’économie annuelle que pourrait représenter la télémédecine dans le suivi des patients hypertendus .
  • 53%. C’est la part de Français qui jugent utile l’e-santé au sens large (avec toutes les applications possibles) .

Point de situation

Les mutuelles proposent à leurs adhérents des services innovants, via notamment leurs 2 500 établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux. Des cabines de télé-consultation sont ainsi en cours de déploiement, pour permettre aux malades et aux personnes âgées de rencontrer un médecin sans avoir à faire des déplacements trop importants et souvent contraignants compte tenu de leur situation respective. Ces cabines abritent, entre autres, un électrocardiogramme, un stéthoscope, une caméra pour un examen dermatologique, une caméra pour un examen ORL ainsi que des appareils de mesure pour le poids et la taille.

Dans les Ehpad mutualistes, les résidents bénéficient sans se déplacer de consultations spécialisées en dermatologie, cardiologie, gériatrie, psychiatrie. Ces consultations sont également ouvertes à la population alentour, permettant de limiter les déserts médicaux. La télémédecine est ainsi une réalité en Mutualité.

Des objets connectés sont également proposés aux adhérents pour leur donner les moyens de devenir acteurs de leur santé, suivre l’évolution de leur activité physique ou de leur poids, et surveiller leur tension ou leur diabète.

Des robots sont actuellement en expérimentation. Ils accompagnent les personnes âgées, en situation de dépendance, dans la gestion de leur vie quotidienne (information sur leur santé, alerte en cas de chute…)…

La Mutualité Française a également mis en place un appartement témoin « connecté ». Il s’agit d’un appartement équipé de technologies numériques et domotiques qui permettent aux personnes en perte d’autonomie de tester les aides et les dispositifs qui pourront ensuite être mis à disposition dans leur propre appartement, afin de faciliter un retour à domicile après une hospitalisation, ou de garder leur autonomie le plus longtemps possible.

Les propositions de la Mutualité Française

"Si les perspectives sont immenses, notamment en termes d’optimisation de l’organisation du système de soins et de prévention, il devient urgent aujourd’hui de s’interroger sur les moyens de rendre accessibles au plus grand nombre ces innovations tout en les évaluant", rappelle Etienne Caniard. "Il faut mettre en place des garde-fous pour éviter notamment une trop forte individualisation des garanties qui se ferait au détriment de la mutualisation et de la solidarité entre assurés", souligne Etienne Caniard qui demande la création d’un lieu de débat, réunissant l’ensemble des acteurs de la santé digitale, pour discuter de ces enjeux, évaluer les expérimentations menées et déterminer l’utilité des dispositifs qu’il conviendrait de généraliser.

Les bénéfices pour les adhérents

Mettre l’innovation au service des patients permettrait d’améliorer notre système de santé et de :

  • Passer d’une médecine purement curative à une logique davantage préventive.
  • Redonner aux patients une place centrale dans le système de soins, en leur proposant de devenir acteurs de leur santé.
  • Individualiser les parcours de santé, de la prévention au dépistage jusqu’au traitement lui-même.

Source : Etat des lieux de l’innovation en santé numérique, par les professeurs Hervé Dumez et Etienne Minvielle (2015)

Source : Etude sur les technologies de l’information au service des nouvelles organisations de soins de Syntec numérique intitulée "Télémédecine 2020 : Faire de la France un leader du secteur en plus forte croissance de la e-santé"

Source : Etude Cecop/CSA pour la Mutualité Française, mai 2015.