croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Accueil de la petite enfance : la Mutualité Française en première ligne

Adrien Taquet, secrétaire d’État à l’Enfance et aux Familles, a confié à la Mutualité Française une mission sur les modes de garde à horaires atypiques ou étendus. Objectif : réaliser, d’ici l’été, un guide national destiné aux collectivités, aux gestionnaires d’établissement et aux entreprises intéressés par cette forme d’accueil du jeune enfant.

 

Travail de nuit, horaires décalés, travail le week-end ou les jours fériés… Difficile de trouver une solution de garde pour ses enfants lorsque l’on exerce une profession dans ces conditions particulières. Pourtant, en France, une famille sur trois connaît les contraintes du travail en horaires décalés. D’où l’importance de développer des solutions innovantes ou originales pour répondre aux besoins des parents tout en garantissant un accueil optimal des enfants.

Une expérience reconnue

Dans ce domaine, la Mutualité Française possède un savoir-faire reconnu. Elle est notamment à l’origine de la création d’un service particulier baptisé Mamhique (Modes d’Accueil Mutualisés en Horaires Atypiques). Cette offre d'accueil intervient en complément des solutions habituellement proposées (crèche, halte-garderie, assistante maternelle, garde à domicile…). Elle constitue une réponse adaptée aux besoins spécifiques des familles et accessible financièrement. En pratique, elle consiste en un accueil chez une assistante maternelle ou à l’intervention d’une garde à domicile assurée par un intervenant. Ce service est accessible aux parents dès lors que leur employeur souscrit au dispositif.

Suivez le guide

Comme l’a rappelé le secrétaire d’État à l’Enfance et aux Familles dans la lettre de mission, la Mutualité Française « fait à la fois figure de précurseur en termes de précocité de l’initiative, et de leader en termes de couverture territoriale ». Au terme de cette mission, le guide élaboré par la Mutualité Française présentera un état des lieux de l’offre actuelle et des différentes solutions envisagées, les contraintes règlementaires et les facteurs-clés de succès et les écueils dont il convient de se prémunir. « A travers ce guide, nous allons essayer d’embrasser l’ensemble des solutions d’accueil collectives, individuelles et mixtes, avec l’idée que les meilleures sont celles qui sont au plus près des personnes et des territoires. Il ne s’agit pas de présenter des modèles mais de construire des solutions avec les acteurs des territoires. Notre marque de fabrique, c’est le dialogue avec les acteurs des territoires, d’essayer de comprendre leurs réalités et de trouver des solutions qui leur correspondent », souligne Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française.

Petite enfance : le réseau mutualiste en chiffres

Aujourd’hui, plus de 240 établissements et services petite enfance mutualistes sont implantés dans 34 départements pour répondre à des besoins d’accueil collectif, individuel et spécialisé :

  • 176 Établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) : multi-accueils, micro-crèches, crèches familiales, halte-garderie, crèches collectives (soit 1,9 % de l’offre nationale).
  • 50 Relais assistants maternels (RAM).
  • 15 établissements et services dans les secteurs de la protection de l’enfance (centre maternel, pouponnières, maison d’enfants à caractère social…), du soutien à la parentalité (lieux d’accueil enfants parents, ludothèques…) et des services de garde en horaires atypiques (Mamhique).

Au total, 2 100 salariés travaillent dans ces structures afin d’assurer l’accueil de 11 000 enfants en EAJE en 2019 et d’environ 20 000 chez les assistantes maternelles fréquentant les RAM mutualistes.

Découvrir la vidéo sur le dispositif Mamhique

Télécharger la lettre de mission