croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

Médecine de proximité : pour la Mutualité Française, le rapport Hubert sur l’avenir de la médecine de proximité est une contribution intéressante au débat, même si elle ne partage pas toutes ses propositions

La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, a pris connaissance avec intérêt du rapport de Madame Hubert sur l’avenir de la médecine de proximité. Elle rappelle son souhait de voir la médecine de proximité mieux reconnue dans son rôle d’organisation et de coordination des soins. La Mutualité Française considère, en effet, qu’une médecine de proximité organisée sera un gage d’accès aux soins et un outil efficace de la réduction des inégalités de santé.

La Mutualité Française regrette l’absence d’évaluation de l’impact économique des propositions formulées par la mission notamment sur la rémunération des médecins, ainsi que l’absence de mesures concrètes pour trouver des solutions aux déserts médicaux.

Pour la Mutualité Française, le rapport de mission de Madame Hubert doit être l’occasion d’impulser une vraie réforme de l’organisation de l’offre de soins de proximité.

L’enjeu essentiel réside dans l’organisation de la coopération des professionnels de santé de premier recours pour optimiser le temps médical. Pour la Mutualité Française, la rénovation des modes de rémunération des médecins préconisée par la mission doit correspondre à une nouvelle organisation des soins de proximité, en développant notamment le transfert de tâches ou de compétences. La Mutualité Française est prête à poursuivre son engagement dans la mise en œuvre de nouveaux modes de rémunération à travers les expérimentations mises en place par les pouvoirs publics depuis la loi de 2008. Elle rappelle qu’elle souhaite contribuer à la diversification des modes de rémunérations des professionnels de santé dans un cadre contractuel avec les professionnels de santé ou les centres de santé et l’assurance maladie obligatoire.

La Mutualité Française partage le souci de rendre viables les centres de santé ainsi que les maisons et les pôles de santé pluridisciplinaires. Elle approuve notamment pour ces derniers le principe d’accréditation et le rôle de guichet unique confié aux Agences régionales de santé (ARS). Elle est également favorable à la mise à disposition en leur sein d’un temps d’assistante sociale et confirme la nécessité du partage d’informations médicales dès lors que l’accès est sécurisé et que le patient a donné son accord.

La Mutualité Française partage le constat d’une nécessaire réforme du financement de la protection sociale garante d’une meilleure organisation des soins de proximité. Elle fera des propositions en ce sens dans la perspective des échéances électorales de 2012.

A propos de la Mutualité Française
Présidée par Jean-Pierre Davant, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, soit près de 700. Six Français sur dix sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.

Organismes à but non lucratif, ne pratiquant pas la sélection des risques et régis par le code de la Mutualité, les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale.

Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers près de 2 400 services de soins et d’accompagnement mutualistes : établissements hospitaliers, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc.

La Mutualité Française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales et ses services de soins et d’accompagnement.

Pour accompagner les adhérents des mutuelles tout au long de leur vie pour tous leurs problèmes de santé, la Mutualité Française a créé Priorité Santé Mutualiste. Il s’agit d’un service d’information, d’aide à l’orientation et de soutien sur des questions de santé. En contactant le 39 35*, les 25 millions d’adhérents mutualistes qui en bénéficient peuvent poser des questions sur 6 thématiques de santé : le médicament, la santé visuelle, le cancer, les maladies cardiovasculaires, les addictions et le maintien de l’autonomie des personnes âgées ou en situation de handicap.

* Prix d’un appel local à partir d’un poste fixe au tarif défini par l’opérateur de l’appelant, du lundi au vendredi de 9h à 19h.