croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

Les orientations de la Mutualité Française pour un système de santé plus juste, plus efficace et pérenne

A quelques mois des élections présidentielles de 2012, la Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé, rend publiques aujourd’hui ses orientations pour rendre le système de santé plus juste, plus efficace et pérenne. Parmi ses propositions, la Mutualité Française défend notamment le droit à une complémentaire santé désormais indispensable pour permettre l’accès de tous à des soins de qualité.

Pour Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, ces orientations ne sont pas figées. Elles vont s’enrichir des discussions avec nos partenaires et de débats publics qui vont prochainement se tenir sur l’ensemble du territoire. Elles ont vocation à être débattues avec toutes les parties prenantes de notre système de santé : les candidats à la présidentielle, les partis politiques, l’opinion publique, les organisations syndicales, les professionnels de santé, le monde associatif…

Les orientations de la Mutualité Française sont articulées autours de 3 objectifs, avec un préalable.

Un préalable : réformer en profondeur le financement de l’assurance maladie obligatoire pour couvrir les besoins futurs :
- en augmentant le taux de la CRDS pour rembourser le plus rapidement possible et plus solidairement les déficits versés à la CADES, 134 milliard s’euros aujourd’hui,
- en assurant les financements publics nécessaires à la pérennité du système,
- en réformant la CSG, l’impôt le plus juste socialement, en la rendant progressive par l’introduction de taux différenciés par tranches et par revenu,
- en élargissant l’assiette des cotisations sociales,
- en limitant les dispositifs qui diminuent le rendement du prélèvement social, notamment les exonérations et les exemptions d’assiette.

1/ Pour un système de santé plus juste :
- en définissant les rôles respectifs de l’assurance maladie obligatoire et de l’assurance maladie complémentaire,
- en faisant de l’accès à la complémentaire santé, un droit pour tous,
- en développant des conventionnements avec les professionnels de santé alliant qualité et prix, en priorité dans les secteurs pour lesquels l’accès aux soins pose le plus de difficultés : l’optique, le dentaire et l’hôpital,
- en renforçant les mécanismes de mutualisation et les solidarités intergénérationnelles.

2/ Pour un système de santé plus efficace :
- en définissant une offre de santé de premier recours,
- en rendant la prescription des médicaments plus sûre et efficiente,
- en agissant pour une accessibilité géographique et économique des soins,
- en améliorant la prise en charge des maladies chroniques.

3/ Pour un système de santé pérenne :
- en donnant à la prévention et à la promotion de la santé toute leur place dans les stratégies sanitaires et médico-sociales,
- en développant les actions de prévention tout au long de la vie et pour tous les types de perte d’autonomie, vieillissement et handicap,
- en agissant en faveur de la protection de la santé des personnes dans leur environnement de vie et de travail.

A propos de la Mutualité Française
Présidée par Etienne Caniard, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, soit près de 600. Six Français sur dix sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.
Les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Ce sont des organismes à but non lucratif : elles ne font pas de profit et ne versent pas de dividende. Régis par le code la Mutualité, elles ne pratiquent pas la sélection des risques.

Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers près de 2 500 services de soins et d’accompagnement mutualistes : établissements hospitaliers, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc. Pour accompagner leurs adhérents tout au long de leur vie pour tous leurs problèmes de santé, elles mettent à leur disposition Priorité Santé Mutualiste, le service d’information, d’aide à l’orientation et de soutien sur des questions de santé.

La Mutualité Française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales et ses services de soins et d’accompagnement.