Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

« Le mois pour tout entendre », une nouvelle opération du réseau Audition mutualiste

Le réseau Audition mutualiste, qui regroupe près de 300 centres d’audition de la Mutualité Française, lance au 1er mars 2010 pour une durée d’un mois, une nouvelle opération destinée à tous ceux qui souhaitent tester leur audition ou connaître les solutions adaptées à leur déficience auditive. Sur simple rendez-vous, les patients pourront effectuer un bilan auditif gratuit réalisé par un audioprothésiste du réseau et être informés sur les différentes aides auditives, leur fonctionnement, leur coût et leur prise en charge.

Un bilan auditif gratuit sur simple rendez-vous
Les tests auditif (bilan à but non médical, sur simple rendez-vous) effectués par l’audioprothésiste consisteront à déterminer l’aide auditive la mieux adaptée à la déficience et aux besoins du patient. Pendant ces tests, l’audioprothésiste sera amené à :
- questionner le patient afin d’évaluer sa gêne et ses besoins,
- examiner les conduits auditifs,
- mesurer la tolérance aux sons forts (seuils d’inconfort), l’audition (diffusion de sons au casque) et la compréhension de la parole (diffusion de mots),
- informer sur les différentes aides auditives, leur fonctionnement, leur coût et leur prise en charge.

Un accompagnement personnalisé
Après l’annonce de la déficience auditive par un médecin ORL, certains patients tardent à s’équiper d’une aide auditive pour des raisons financières et esthétiques. Les centres Audition mutualiste proposent des solutions auditives innovantes et de qualité à des prix maîtrisés. Les professionnels du réseau s’engagent à accompagner les patients de la phase de dépistage de leur audition au suivi régulier de leur appareillage. La présentation d’un équipement auditif est accompagnée d’un devis clair et détaillé qui permet au patient de faire un choix éclairé. Un essai d’aides auditives gratuit est proposé au patient.

Les coordonnées des centres Audition mutualiste sont disponibles par téléphone au 0811 91 92 93 (coût d’un appel local) ou sur le site Internet de la Mutualité Française www.mutualite.fr dans la rubrique "Trouver un service de santé".

Rappelons que le nombre de malentendants est estimé à 6 millions en France. La surdité n’est pas une maladie du troisième âge, puisque 2 millions de malentendants ont moins de 55 ans. Un Français sur deux ne fait jamais évaluer son audition.

A propos du réseau Audition mutualiste
Organisé en réseau national, l’enseigne Audition mutualiste, présidée par Christian Py, regroupe 298 centres au 1er janvier 2010. Depuis sa création en 2000, l’enseigne poursuit sa phase d’expansion avec de nombreuses ouvertures annuelles. Les centres sont animés par plus de 215 professionnels de l’audioprothèse. En 2008, l’enseigne Audition mutualiste s’est regroupée avec le réseau Les Opticiens mutualistes au sein de la société Visaudio. Cette fusion a notamment pour objectif le développement d’outils communs de communication et de marketing et la mise en place de formations à destination des professionnels des deux réseaux. Le chiffre d’affaires global de l’enseigne Audition mutualiste était de 54,3 millions d’euros TTC en 2008.

Gérés par des groupements adhérant à la Mutualité Française, les centres Audition mutualiste sont ouverts à tous les assurés sociaux. Ils proposent des solutions auditives à des prix maîtrisés avec une exigence de qualité des produits et des services. Ils appliquent une charte de qualité liée à la pratique de l’audioprothèse, basée sur la disponibilité à l’égard de la personne malentendante, à l’information et aux compétences professionnelles. L’enseigne accorde une place importante à la dimension humaine du métier.

A propos de la Mutualité Française
Présidée par Jean-Pierre Davant, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France, environ 800. 6 Français sur 10 sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.
Organismes à but non lucratif, ne pratiquant pas la sélection des risques et régis par le code de la Mutualité, les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale.
Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers leurs 2400 services de soins et d’accompagnement mutualistes : établissements hospitaliers, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc.

La Mutualité Française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales et ses services de soins et d’accompagnement.