Salle de presse

Constance Baudry

T : 01 40 43 30 21
P : 06 85 29 82 22

constance.baudry@mutualite.fr

La Mutualité française s’oppose aux mesures sur les affections de longue durée proposées par la CNAMTS

La Mutualité française a pris connaissance du plan d’économies proposé par le directeur général de la CNAMTS, notamment des mesures concernant les affections de longue durée.

Son président, Jean-Pierre Davant, s’étonne des propos de madame Bachelot et de monsieur Woerth, qui semblent aujourd’hui considérer qu’il appartient à la Mutualité de se substituer à l’assurance maladie obligatoire, et cela en l’absence de toute concertation.

Pour la Mutualité française, la prise en charge des maladies très graves, qui touchent de plus en plus de Français, mérite plus de considération que des décisions ponctuelles de transfert, prises dans l’urgence et dictées simplement par la conjoncture.

Aussi, elle a mandaté sa délégation au conseil de la CNAMTS pour s’opposer à ce plan et Jean-Pierre Davant appelle les partenaires sociaux, majoritaires au conseil, à la rejoindre sur cette position.

A propos de la Mutualité française
Présidée par Jean-Pierre Davant, la Mutualité française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France. 6 Français sur 10 sont protégés par une mutuelle de la Mutualité française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents.
Organismes à but non lucratif, ne pratiquant pas la sélection des risques et régis par le code de la Mutualité, les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale.
Les mutuelles disposent également d’un réel savoir-faire médical et exercent une action de régulation des dépenses de santé et d’innovation sociale à travers leurs 2.200 services de soins et d’accompagnement mutualistes : hôpitaux, cliniques, centres de santé médicaux, centres dentaires et d’optique, établissements pour la petite enfance, services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, etc.
La Mutualité française contribue aussi à la prévention et à la promotion de la santé à travers son réseau d’unions régionales, d’unions départementales et ses services de soins et d’accompagnement.