croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Léon Heller

Né en 1867 à Sailly-Saillisel (Somme), Léon Heller est négociant en tissus. Initié très jeune à la mutualité, il entre au conseil d’administration de la Fédération mutualiste de la Seine, puis de la FNMF en 1904. En 1920, il en devient secrétaire, trésorier de 1922 à 1942, puis l’un de ses quatre vice-présidents. Il siège parallèlement au Conseil supérieur des sociétés de secours mutuels. Elu président de la Fédération mutualiste de la Seine en 1927, il a également des responsabilités à la Conférence internationale de la Mutualité et des Assurances sociales (CIMAS). Jusqu’en 1930, il participe de près à l’élaboration des lois sur les Assurances sociales et devient l’un des principaux gestionnaires du système.

 

En 1931, Léon Heller accède à la présidence de la FNMF où il restera jusqu’en 1950, date à laquelle il démissionne pour raisons de santé quelques semaines avant son décès. Durant la guerre et l’Occupation, il s’efforce de maintenir le fonctionnement de la FNMF et des groupements mutualistes. Réélu à la tête de la FNMF en 1946, il est confronté à un nouvel enjeu de taille, celui de la Sécurité sociale, dont la mise en œuvre est douloureusement vécue par la majorité des dirigeants mutualistes. Mais en 1947, le vote de la loi Morice permet à la mutualité de repartir sur de nouvelles bases.