croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

André Borveau

André Borveau, né à Paris en 1906, est salarié de la Caisse des dépôts et consignations de 1926 à 1971. Syndiqué à la CGT puis à FO sans exercer de responsabilité syndicale, il est en revanche très actif dans le mouvement mutualiste : il devient administrateur de la société de secours mutuels des employés commissionnés de la CDC. Il est par la suite l’un des artisans du regroupement de trois sociétés mutualistes qui donnera naissance à la société de secours mutuels du personnel de la CDC. En 1945, il entre au conseil d’administration de la FNMFAE, dont il devient secrétaire général en 1952 puis vice-président de 1969 à 1979. En 1952, il est également élu vice-président de la Fédération mutualiste de la Seine.

 

Administrateur de la FNMF dès 1949, il entre au Comité exécutif en 1962 et devient secrétaire général en 1965. En février 1969, il est élu président de la FNMF en remplacement d’Arnaud Duben, dont il poursuit la politique de rapprochement avec les organisations syndicales. Il prône également la résistance face aux obstacles accumulés par les pouvoirs publics à l’égard des réalisations sanitaires et sociales, et est notamment à l’initiative de la grande manifestation d’avril 1976 pour la défense des libertés mutualistes. André Borveau est l’initiateur de la tentative de rapprochement entre la FNMF et la Fédération nationale des mutuelles de travailleurs qui échoue en 1977, et qui sera pour lui « le plus grand regret de mes dix années de présidence ». Il quitte la présidence de la FNMF en octobre 1979, et meurt le 28 décembre 1994.