Stéphane Junique

stephane_junique« La solidarité, c’est quelque chose qui se pratique. » Cette phrase pourrait résumer ce jeune élu mutualiste. Né en 1973 dans la Drôme, Stéphane Junique devient bénévole de la Croix-Rouge Française à 15 ans : « J’ai co-créé la section jeunesse de Valence. » Cet engagement marquera le parcours de ce spécialiste en santé publique : en 1995, il décroche son diplôme d’infirmier et intègre un service dédié aux malades atteints du sida. « Par choix, insiste-t-il. C’était avant l’apparition des trithérapies : l’accompagnement des patients était un enjeu majeur. »

En 1997, il devient assistant parlementaire au Parlement européen. Puis, de 2000 à 2004, il exerce à Nantes les fonctions de collaborateur du directeur régional des affaires sanitaires et sociales avant d’obtenir un poste de chargé d’études hospitalières à l’agence régionale de l’hospitalisation (ARH) jusqu’en 2008.

Parallèlement, en 2001, il est élu délégué des Mutuelles de Loire-Atlantique. « C’était en plein débat sur le partage des rôles entre mutuelles et Sécurité sociale, se souvient Stéphane Junique. Fallait-il réserver la solidarité nationale aux risques lourds ? Je trouvais la distinction artificielle et j’appréciais l’engagement du mouvement mutualiste pour une prise en charge globale de la santé. »

En 2008, il devient administrateur d’Harmonie Mutualité, née de la fusion de plusieurs mutuelles. Harmonie mutuelle voit ensuite le jour le 1er janvier 2013. Stéphane Junique en assure la vice-présidence déléguée avant de succéder à Joseph Deniaud le 28 juin 2016 à la présidence d’Harmonie mutuelle. Il préside également Harmonie services mutualistes (HSM). Stéphane Junique est vice-président de la FNMF.

Enfin, Stéphane Junique préside également le groupe de la mutualité au Conseil économique, social et environnemental (Cese) depuis 2015 pour un mandat de cinq ans.