Agnès Berg

Depuis le 23 juin 2016, Agnès Berg est administratrice et trésorière générale de la Mutualité Française. Cette Alsacienne, née en 1956, a fait des études supérieures de commerce à l’IECS (Institut européen d'études commerciales supérieures), aujourd’hui EM Strasbourg, qu’elle a prolongé par un troisième cycle au Centre d'études du commerce extérieur (CECE) de Marseille.

Elève brillante, quadrilingue – français, anglais, allemand, italien – Agnès Berg intègre la branche française d’une multinationale américaine dont elle occupe successivement les fonctions de responsable service ordonnancement puis acheteuse au niveau international.

"J’y ai passé neuf ans, de 1979 à 1988, détaille-t-elle. Puis j’ai décidé de me consacrer à l'éducation de mes deux enfants." Mais pas question, pour autant, de rester inactive : la jeune femme cumule les activités bénévoles et associatives. "En 2005, j'ai été élue administratrice puis première vice-présidente d’une mutuelle santé strasbourgeoise, la Sorual. Quelques années plus tard, je suis devenue conseillère prud'homale. En 2012, j’ai intégré en tant que déléguée et administratrice une mutuelle d'épargne, la Carac, que je connaissais depuis toujours car mon père en était adhérent. Le professionnalisme et les valeurs éthiques qui y sont défendues me correspondent parfaitement."

Ce poste lui permet de devenir censeur et membre du comité d’audit de MutRé. L’ultime marche avant de tenir les cordons de la bourse de la Mutualité Française.