Retrouvez-nous sur :
Communiqué de presse
05 février 2019
L’avenir du Grand âge, comment accompagner nos aînés ? – La Mutualité publie les Cahiers n° 3 de Place de la Santé – Le Lab
La Mutualité Française publie L’Avenir du Grand âge (Influences Editions, janvier 2019), le recueil des Cahiers n°3 de Place de la santé – Le Lab, consacré à la prise en charge de la perte d’autonomie. Créé par la Mutualité Française en partenariat avec trois think tanks, la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol), Terra Nova et la Fondation Jean-Jaurès, ce Lab est un lieu de réflexion et de prospective transpartisan.

« La transition démographique du XXIe siècle commence à peine, mais elle transforme déjà profondément l’organisation de notre société », observe Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française. La France va passer de 2,15 millions de personnes âgées de plus de 85 ans à 4 millions à l’horizon 2040 et le nombre de personnes âgées en situation de perte d’autonomie devrait doubler d’ici 2060, pour atteindre 2,6 millions. « Notre façon d’envisager les solidarités et l’âge est à réinventer ».

Ce cycle de réflexion du Lab dédié à la perte d’autonomie s’est tenu de septembre à décembre 2018 et a donné lieu à plusieurs contributions des think tanks partenaires : Perte d’autonomie : quelles solidarités ? Quelles responsabilités ? Quelles prises en charge ? (Terra Nova), Prévenir le Grand Age, c’est quoi ? (La Fondation Jean-Jaurès) et Perte d’autonomie : la liberté de choix du lieu où l’on vit (Fondapol).

Contributions et comptes rendus des débats sont régulièrement postés sur le site dédié (placedelasante.mutualite.fr). L’ensemble est aujourd’hui publié dans le livre L’Avenir du Grand âge (Influences Editions, janvier 2019), avec notamment le point de vue inédit de Denis Piveteau, ancien président de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et actuellement président de chambre au Conseil d’Etat.

Place de la Santé – Le Lab se veut un espace de réflexion ouvert et accessible à tous, dont les diagnostics et recommandations n’engagent pas la Mutualité Française, pas plus que l’une de ses mutuelles adhérentes ou les think tanks partenaires.

Les think tanks partenaires

La Fondation pour l’innovation politique (Fondapol), reconnue d’utilité publique, contribue au pluralisme de la pensée et au renouvellement du débat public en produisant des expertises et des recommandations dans une perspective libérale, progressiste et européenne.

Terra Nova est un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes en France et en Europe.

Fondation politique reconnue d’utilité publique, la Fondation Jean-Jaurès est indépendante, sociale-démocrate et européenne. A la fois think tank, acteur international et centre d’histoire, elle agit au service de tous ceux qui défendent le progrès et la démocratie dans le monde.

Télécharger le communiqué au format PDF

 

À propos de la Mutualité Française

Présidée par Thierry Beaudet, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles en France. Elle représente 650 mutuelles dans toute leur diversité : des complémentaires santé qui remboursent les dépenses des patients, mais aussi des établissements hospitaliers, des services dédiés à la petite enfance et des crèches, des centres dentaires, des centres spécialisés en audition et optique, des structures et services tournés vers les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées…

Les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Avec leurs 2.600 services de soins et d’accompagnement, elles jouent un rôle majeur pour l’accès aux soins, dans les territoires, à un tarif maitrisé. Elles sont aussi le 1er acteur privé de prévention santé avec plus de 7.000 actions déployées chaque année dans toutes les régions.

Plus d’un Français sur deux est protégé par une mutuelle, soit 35 millions de personnes.

Les mutuelles sont des sociétés de personnes à but non lucratif : elles ne versent pas de dividendes et l’intégralité de leurs bénéfices est investie en faveur de leurs adhérents. Régies par le Code la Mutualité, elles ne pratiquent pas la sélection des risques.
Présidées par des militants mutualistes élus, les mutuelles représentent également un mouvement social et démocratique, engagé en faveur de l’accès aux soins du plus grand nombre.

Contact presse :
Constance BAUDRY 06 85 29 82 22 / constance.baudry@mutualite.fr

Pour avoir plus d'informations sur le traitement de vos données, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles