Tiers payant : la solution des complémentaires

Les complémentaires santé ont élaboré un dispositif commun pour généraliser le tiers payant, qui sera co-construit avec les professionnels de santé, ont annoncé hier dans un communiqué les présidents des trois fédérations de complémentaires santé : Etienne Caniard (Mutualité Française), Bernard Daeschler (Ctip) et Bernard Spitz (FFSA), rapportent Les Echos (page 2), le quotidien régional Sud-Ouest et La Correspondance économique.

Ce dispositif sera testé "dès la fin 2015, pour s'assurer qu'il répond aux exigences" des médecins, dentistes et autres professionnels de santé, "en termes de simplicité, rapidité, garantie de paiement et qualité de service", note Le Parisien/Aujourd'hui (page 6), qui précise qu'une association ad hoc sera créée par les trois fédérations pour la mise en œuvre du projet (lire l'intégralité du communiqué de presse).

Ce matin, France Inter a annoncé la création de ce dispositif commun, dans l'émission "L'Eco du jour", en rappelant la condition posée par le président de la République pour la généralisation du tiers payant, lors de sa conférence de presse de jeudi dernier. "Le tiers payant généralisé ne sera mis en place que si un mécanisme simple de paiement est possible pour les professionnels de santé", avait déclaré François Hollande.

Ce chantier avance donc. Le projet consiste à mettre en place un serveur en ligne que le médecin pourra utiliser en introduisant la carte Vitale du patient dans son serveur informatique, indique France Inter. Si l'assuré n'est pas à jour de son contrat de complémentaire, le médecin sera quand même payé dans un délai raccourci de cinq jours, précise cette station.

A lire aussi – Jean-Claude Mailly réélu à la tête de FO

Lors du 23e congrès de Force ouvrière, qui s'est achevé vendredi à Tours (Indre-et-Loire), Jean-Claude Mailly a été réélu haut la main à la tête de la confédération, pour un quatrième mandat, rapporte Libération (page 16). Les délégués se sont prononcés, quasi à l'unanimité, pour l'organisation, avec d'autres syndicats, notamment la CGT, d'une "journée nationale de grève et d'action interprofessionnelle et de manifestations" contre l'austérité, notent Les Echos (page 5) et Le Monde de dimanche/lundi (page 9).
FO demande le retrait du pacte de responsabilité et de la réforme territoriale, symboles à ses yeux d'une "logique d'austérité". "Le congrès dénonce, rejette et combattra le projet de loi Macron", qui "ne doit être voté", car "il libéralise", "flexibilise à outrance" tous les secteurs, estime la résolution du congrès.

Force ouvrière "exige" également "l'arrêt du Cice" (crédit d'impôt compétitivité emploi) et demande que les entreprises bénéficiant d'aides publiques "soient soumises au préalable à des engagements et contreparties" sur l'emploi, l'investissement et les salaires.

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)