Sophie Cluzel, une militante en charge du handicap

Sophie Cluzel a été nommée le 17 mai 2017 secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées. Cette militante, qui défend ardemment la scolarisation des enfants handicapés, a notamment créé l'association Grandir à l'école.

Sophie Cluzel a été nommée le 17 mai 2017 secrétaire d'Etat, en charge des Personnes handicapées. Elle prend ainsi la succession de Ségolène Neuville à ce poste, à la différence que Sophie Cluzel est directement rattachée au Premier ministre, Edouard Philippe.

Sophie Cluzel est issue de la société civile, tout comme la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, ainsi que neuf autres ministres et secrétaires d'Etat.

Diplômée de Sup de Co de Marseille, cette militante de 56 ans présidait jusqu'à présent la Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap (Fnaseph), une fonction qu'elle occupait depuis 2011.

Composée d'associations nationales et de collectifs associatifs départementaux, la Fnaseph œuvre pour "faciliter le parcours scolaire, social et d’insertion professionnelle du jeune (enfant adolescent et jeune adulte) en situation de handicap et développer l’accompagnement de qualité en tous lieux et temps de vie", indique cette fédération.

Une société plus inclusive

Mère de quatre enfants, dont une enfant trisomique, Sophie Cluzel s'est engagée de longue date pour défendre l'insertion scolaire des enfants en situation de handicap. A ce titre, elle a fondé le Service d'accompagnement et d'information pour la scolarisation (SAIS 92) des élèves handicapés dont elle est directrice générale.

Sophie Cluzel a également créé l'association Grandir à l'école et en assure la vice-présidence. L'action de Grandir à l'école vise à favoriser la scolarisation, l'insertion professionnelle et sociale des enfants et jeunes porteurs de Trisomie 21, rappelle-t-on.

Par ailleurs, la nouvelle secrétaire d'Etat en charge des Personnes handicapées a été administratrice de l'Unapei, de 2010 à 2013, la fédération d’associations qui défend les intérêts des personnes handicapées mentales et de leurs familles en vue d'une société inclusive et solidaire.

Suite à l'élection d'Emmanuel Macron, Sophie Cluzel nourrit des espoirs sur la volonté du président de la République de rendre la société plus inclusive : "Pour nous les familles, et je pense qu'il a compris cela, la solution est dans la formation, dans l'accompagnement des enseignants, dans le travail sur l'environnement pour que l'on change ce regard et que cette scolarisation devienne vraiment effective", a-t-elle déclaré le 10 mai 2017 sur France Culture.

"Il faut que le centre de gravité du médico-social, ces spécialistes qui pour l'instant s'occupent des enfants dans des établissements spécialisés, viennent au service du parcours de l'enfant à partir de l'école. La solution n'est plus hors des murs de l'école. Elle est dans les murs de l'école", a ajouté Sophie Cluzel.

Paula Ferreira

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)