croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Santé visuelle : le centre de santé Broca à la pointe de la technologie

Dépistage de la rétinopathiie au centre de santé Broca, à Paris.

A l'aube des Etats généraux de la santé visuelle organisés le 15 décembre par la Mutualité Française, le centre de santé Broca (Paris) innove avec un pôle de dépistage et de traitement des maladies de la rétine. Dans cet établissement de la Mutuelle générale, matériel de haute technologie et tarifs sans dépassements d'honoraires offrent une prise en charge comme à l'hôpital public mais avec des délais de rendez-vous réduits.

C'est dans un cadre agréable et flambant neuf de 1.000 m2, intégralement accessible en rez-de-chaussée, que les patients pourront désormais bénéficier de soins innovants en santé visuelle. A l'aube des premiers Etats généraux de la santé visuelle organisés le 15 décembre par la Mutualité Française, le centre de santé Broca illustre sur le terrain l'action mutualiste dans ce domaine : un pôle d'excellence en ophtalmologie dépiste et traite les maladies de la rétine.

Ouvert dans le 13e arrondissement de Paris depuis le 5 novembre dernier, cet établissement mutualiste géré par MG Services complète l'offre de soins de la Mutuelle générale, à savoir celle du centre de santé Jack-Senet (Paris 15).

Le pôle de diagnostic et de traitement des pathologies rétiniennes permet tout particulièrement de prendre en charge la rétinopathie diabétique. Cette maladie survient fréquemment chez les personnes diabétiques en provoquant une atteinte des vaisseaux capillaires de leurs yeux, autrement dit les plus petits vaisseaux sanguins, ce qui empêche l'oxygénation de la rétine. Elle constitue la première cause de cécité avant 65 ans.

Autre exemple de maladie souvent rencontrée : la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). En affectant la zone centrale de la rétine, la DMLA entraîne une perte progressive de la vision centrale mais laisse généralement intacte la vision périphérique ou latérale.

Un magasin d'optique spécialisé en basse vision

Comme à l'hôpital public, les patients suivis en ophtalmologie au centre Broca accèdent à une prise en charge à la pointe de la technologie tout en bénéficiant de tarifs de secteur 1, c'est-à-dire sans dépassements d'honoraires. Différence appréciable : les délais de rendez-vous proposés sont fortement réduits par rapport à ceux de l'hôpital public ou du secteur libéral. "Attenant à ce centre de santé, un nouveau magasin d'optique vient compléter notre offre en santé visuelle, avec un service spécialisé dans la basse vision", nous indique Roland Masotta, directeur général des centres de santé de MG Services.

Autre avantage important pour les patients : le centre Broca a signé des conventions avec plus de 150 mutuelles, ce qui permet aux usagers concernés de ne pas avancer leurs frais de santé. Les personnes non couvertes par une complémentaire santé signataire s'acquitteront uniquement du ticket modérateur, soit la part non remboursée par la Sécurité sociale.

Enfin, l'utilisation d'un dossier médical partagé favorise un meilleur suivi de ces patients en facilitant la collaboration entre différents professionnels de santé, y compris ceux du centre de santé Jack-Senet. L'activité liée à la santé visuelle s'inscrit en effet dans un cadre pluridisciplinaire très large : médecine générale tous les jours sans rendez-vous, gynécologie, endocrinologie, oto-rhino-laryngologie (ORL), angiologie, phlébologie, etc. "Nous disposons aussi de trois cabinets dentaires et d'une salle de radiologie dentaire pour les patients soignés par nos dentistes", précise Patrick Hurtaud, directeur du centre de santé Broca.

Un troisième centre en prévision

"Afin d'améliorer l'accès aux soins du plus grand nombre, nous souhaitons élargir davantage notre offre en ouvrant un troisième centre de santé à Paris, poursuit Roland Masotta. L'objectif de la Mutuelle générale est de développer d'autres pôles d'excellence et de mutualiser les différents plateaux techniques entre nos établissements pour optimiser la prise en charge des patients."

Sur le plan financier, le centre Broca représente un investissement de 3,5 millions d'euros. Sur cette somme, une subvention de 1,5 million d'euros a été octroyée par le Fonds de développement des services de soins et d'accompagnement mutualistes (Ssam), soit plus de 40% de l'investissement total. En 2016, entre 20.000 et 25.000 patients sont attendus dans ce centre de santé mutualiste.

Paula Ferreira

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)