RSI : la ministre de la Santé lance une mission

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a confié une mission à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et à l'Inspection générale des finances (IGF) sur l'adossement du régime social des indépendants (RSI) au régime général de la Sécu.

"Il y a la volonté d'adosser (...) le régime de protection sociale des travailleurs indépendants au régime général dès le 1er janvier 2018", a confirmé hier la ministre de la Santé devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, indique Le Figaro. Pour ce faire, Agnès Buzyn a indiqué avoir diligenté "une mission Igas-IGF présidée par Dominique Giorgi, qui va travailler à cette réforme (….) afin que cela ne pénalise en aucun cas les travailleurs indépendants, ni n'augmente leurs cotisations", a-t-elle assuré.

"C'est une mesure extrêmement complexe, qui est souhaitée parce que l'image du RSI s'est dégradée ces dernières années", a reconnu Agnès Buzyn, évoquant "une forme d'accident industriel", qui continue de ternir l'image du régime, "même si les choses se sont nettement améliorées pour les travailleurs indépendants", rapporte Le Figaro.

"C'est une réforme qui prendra du temps car nous souhaitons éviter un deuxième accident industriel qui pénaliserait de nouveau les travailleurs indépendants", a-t-elle indiqué.

Créé en 2006, le RSI comptait 6,6 millions d'assurés au 1er janvier 2017. De nombreux dysfonctionnements (erreurs de calculs, retards...) sont apparus après une réforme en 2008 et la création d'un "interlocuteur social unique", rappelle Le Figaro.

Face au mécontentement des travailleurs indépendants, le gouvernement de Manuel Valls avait pris des mesures pour simplifier les démarches des assurés et mieux ajuster les acomptes de cotisations, qui sont désormais calculés en fonction des revenus de l'année précédente, rappelle le quotidien.

A lire aussi dans la presse

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)