croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Retraites : le calendrier de la réforme

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé le 19 avril 2018 le calendrier envisagé par le gouvernement pour la réforme des retraites. La concertation se déroulera en deux phases jusqu'à l'automne.

Alors que le gouvernement consulte depuis le début de la semaine syndicats et patronat, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé le 19 avril 2018, sur Europe 1, le calendrier de la concertation sur la réforme des retraites. "Et contrairement à la réforme du Code du Travail par ordonnances bouclée en moins de quatre mois, l'exécutif avance avec beaucoup plus de prudence sur ce dossier potentiellement explosif !", observe Le Figaro.

Dans le détail, rapporte Le Parisien, "la concertation qui débute s’effectuera en deux phases jusqu'à l'automne".

Elle doit aboutir à un texte de réforme que le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, veut voir voté par le Parlement avant l'été 2019, afin de remplacer la quarantaine de régimes spéciaux de retraites par un système universel, rappelle Sud-Ouest.

Première phase identifiée par la ministre : "Dans les trois, quatre mois qui viennent nous allons travailler sur ce qu'on entend par un régime universel, ce qui doit être de l'ordre de la redistribution et de l'ordre de la solidarité, par exemple." Avant l'été, seront donc abordés des sujets tels que la prise en compte des périodes creuses générées par un arrêt maladie ou le chômage, ou encore l'égalité femmes-hommes.

La seconde phase interviendra à l'automne et traitera les thèmes des "conditions d'ouverture des droits à la retraite, la reconnaissance des spécificités de certains métiers", et des questions liées à la gouvernance du nouveau système, a précisé Agnès Buzyn sur Europe 1.

Concernant la méthode, chaque thème est abordé en deux temps : "Une première rencontre avec les partenaires sociaux où on partage un constat et une seconde rencontre où on part sur des propositions", a complété la ministre, qui annonce entretemps "une vaste concertation citoyenne avant fin mai".

Ensuite, note Agnès Buzyn, "le gouvernement prendra ses responsabilités et formulera des propositions en vue de la création d'un système universel de retraites".

Mais, à quoi pourrait ressembler ce système universel ?, interrogent ce matin Les Echos, qui jugent cette question préliminaire fondamentale dans les travaux qui occupent les partenaires sociaux.

Au-delà d'un accord sur la définition même du caractère universel du futur dispositif, plusieurs options sont envisageables. L'une d'elles "consisterait à fusionner tous les régimes de retraite, de base et complémentaire, dans une sorte de gigantesque socle commun de retraite", note le quotidien économique. Avec la possibilité de créer "de nouvelles caisses professionnelles" pour améliorer cette base.

Autre piste possible : "Adosser les régimes de retraite existants au régime général, chargé de gérer la retraite universelle pour leur compte", à l'image de ce qui a été mis en place en 2004 pour les industries électriques et gazières.

Quelle que soit l'option retenue, a indiqué Agnès Buzyn sur Europe 1, "il ne s’agit pas de réformer pour réformer, ou de réformer pour réduire les droits ou pour les niveler par le bas. Nous souhaitons au contraire rendre notre système capable de générer des droits nouveaux".

A lire aussi dans la presse

Sabine Dreyfus

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)