croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Protection sociale mutualiste : VYV annonce sa stratégie

Cinq mois après sa création, le groupe VYV a présenté le 20 février 2018 ses objectifs stratégiques. Son développement passera par de nouvelles approches sectorielles et une extension de l'offre.

Thierry Beaudet, son président et François Venturini, son directeur général, ont présenté, le 20 février 2018, à la presse, la stratégie de VYV, "le nouveau poids lourd de l'assurance santé en France", selon l'expression des Echos.

Né il y a cinq mois du rapprochement de Harmonie mutuelle, de la MGEN et d'Istya, le groupe protège actuellement 10 millions de personnes, rappelle le quotidien. Il réalise un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros, dont 83% en assurance.

L'objectif pour cette année 2018, a déclaré Thierry Beaudet est "que les adhérents perçoivent un bénéfice de la fusion", rapporte l'Agefi. Pour la suite, le groupe annonce un projet "résolument offensif" caractérisé par une conquête de parts de marché "sur tous les segments", a indiqué son président. Autrement dit une extension des offres et de nouvelles approches sectorielles.

"Le grand collectif" fait partie des visées de VYV, signalent Les Echos. A savoir les entreprises de plus de 1.000 salariés ou les conventions nationales, ainsi que les collectivités territoriales. Le groupe, qui couvre déjà près de 1,1 million d'adhérents de 18 à 29 ans, entend également renforcer sa position sur la protection sociale des jeunes.

VYV projette aussi de s'étendre à l'international, "une rareté dans l'univers des mutuelles santé", relèvent Les Echos, qui rappellent toutefois qu'Harmonie mutuelle est déjà installé en Italie et la MGEN au Portugal via un cabinet de courtage. A présent, le nouveau groupe étudie les opportunités en Chine, en Europe, en Afrique ou au Moyen-Orient.

Autre objectif du groupe VYV : mettre l'accent sur la prévoyance, qui représente déjà 15,5% de son chiffre d'affaires (contre 63% pour la santé). "Il se servira de Mutex, une société à capitaux mutualiste dont Harmonie mutuelle est devenu l'actionnaire majoritaire, pour pousser cette activité", écrit le quotidien économique.

L'assurance dommages figure aussi au programme, via "une stratégie partenariale" avec SMACL Assurances, qui souhaite intégrer l'union mutualiste de groupe (UMG) que constitue VYV, mais aussi avec la Maif.

Selon François Venturini, rapporte enfin Acuité, "le Groupe VYV souhaite finaliser la mutualisation des réseaux pour fin 2018". A ce titre, des discussions sont en cours avec Malakoff Médéric, l'un des partenaires du groupe.

A lire aussi dans la presse

 

Frédéric Lavignette

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)