croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Présidentielle : éclairer le débat sur la santé avec PlacedelaSante.fr

La Mutualité Française a lancé hier PlacedelaSante.fr. Ce site décrypte les programmes des candidats en matière de santé et de protection sociale et invite les citoyens à contribuer au débat sur ces sujets.

"Dans une démarche citoyenne, nous voulons apporter les clés de compréhension aux Français sur les sujets dont on voit bien qu'ils les intéressent au premier chef et expliquer ce qui est en jeu derrière les propositions des différents candidats, de droite comme de gauche", a expliqué hier le président de la Mutualité Française, Thierry Beaudet, lors du lancement du site PlacedelaSante.fr, rapporte le site du Figaro.

Avec ce site participatif, qui fait appel à trois think tanks partenaires (la Fondapol, la Fondation Jean-Jaurès et Terra Nova), "il ne s'agit pas de donner des bons et des mauvais points, mais bien de comprendre l'impact des mesures proposées", indique le président de la Mutualité Française dans Les Echos et dans Le Quotidien du médecin.

A titre d'exemple, combien coûterait l'application du programme du candidat de la droite, François Fillon, en matière de santé ? La Mutualité Française a fait le calcul. La Sécurité sociale pourrait économiser 20 milliards d'euros si l'assurance maladie ne couvrait plus que les dépenses hospitalières et celles qui relèvent du régime des affections de longue durée (ALD). Elle cesserait alors de rembourser les soins en ville hors ALD, notamment les soins dentaires, les prothèses auditives et l'optique.

Mais ces 20 milliards d'euros économisés se reporteraient sur les complémentaires santé et sur les ménages. Une somme gigantesque, fait valoir Thierry Beaudet : "Aujourd'hui, l'ensemble des complémentaires santé prennent déjà en charge 26 milliards d'euros de frais de santé", a-t-il rappelé hier sur France Info dans l'émission "L'interview éco". "Avec 20 milliards d'euros, nous ne sommes pas sur un doublement, mais on s'en rapproche", poursuit-il.

Ce transfert de charges représenterait un coût supplémentaire de 300 euros par personne et par an, soit 1.200 euros pour un couple avec deux enfants. "Cette somme devrait se répercuter quasiment à même hauteur dans le budget des Français", prévient Thierry Beaudet sur le site du Monde.

L'application de la proposition de François Fillon serait d'ailleurs susceptible de "poser la question du consentement à la solidarité", analyse le président de la Mutualité Française, dans Le Monde, dans la mesure où "50 millions de Français ne seraient plus concernés par les remboursements de la Sécurité sociale".

Quant à la suppression de l'aide médicale d'Etat (AME) accordée aux étrangers en situation irrégulière, également au programme de François Fillon, et dont le coût approche 800 millions d'euros, la Mutualité estime "difficile d'évaluer l'économie potentielle", dans la mesure où la "distinction entre urgences sanitaires et soins courants s'avère complexe".

Par ailleurs, vouloir que l'assurance maladie rembourse 100% des dépenses de santé, comme le souhaite Jean-Luc Mélenchon, est "sans doute un idéal, mais c'est aussi une chimère", souligne Thierry Beaudet, dans Le Figaro-santé. Le président de la Mutualité Française met en garde contre "le rêve d'une Sécu mythique, qui n'aurait jamais existé".

La Mutualité Française et ses partenaires restitueront les contributions des internautes le 21 février, lors d'un événement où ils interpelleront les candidats à l'élection présidentielle. "L'idée n'est pas de prendre position pour tel ou tel candidat, mais de contribuer à nourrir les débats et éclairer les véritables choix de société qu'impliquent certaines propositions", déclare Thierry Beaudet dans Le Figaro-santé.

A lire aussi dans la presse

John Sutton

© Agence fédérale d’information mutualiste (Afim)